Location de vacances au Maroc : les dernières tendances (étude)

Mubawab a analysé la dynamique du marché de la location de vacances à travers une étude dédiée. L’objectif de cette étude est, d’un côté, aider les loueurs à fixer et réguler leurs prix de loyer à travers une tendance moyenne actualisée des prix. 

Le tourisme est, sans conteste, l’un des secteurs les plus touchés par la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de la Covid-19. Pour lui permettre de sortir la tête de l’eau, les Marocains ont été invités à passer leurs vacances en interne et ainsi de redonner vie à un des maillons forts de l’économie. C’est dans ce sens que la plateforme immobilière a réalisé une étude spéciale sur la location de vacances. L’objectif étant d’aider les loueurs saisonniers à fixer et réguler leurs prix de loyer à travers une tendance moyenne actualisée des prix. Le second objectif est d’accompagner les particuliers dans leur prise de décision quant à leur prochaine destination de vacances.

«Le tourisme marocain a été le secteur le plus impacté par la crise sanitaire liée à la Covid-19. Avec notre étude dédiée à la location de vacances, nous souhaitons donner aux professionnels, ainsi qu’aux particuliers des indicateurs clés afin que l’offre puisse répondre à la demande. Au sein de Mubawab, nous avons une ambition claire : tirer parti de notre expertise technologique afin de placer la data au cœur de notre stratégie d’accompagnement de tout l’écosystème immobilier», commente Kevin Gormand, CEO et co-fondateur de Mubawab.

Suivant la saison de 2019, le tarif d’une nuitée se situe en moyenne autour de 650 DH pour une location d’environ 83 m². Ce prix varie, selon Mubawab, en fonction de la destination, du type de bien (appartement ou villa) et de la période de basse ou haute saison avec une variation d’environ 10%. Durant la période estivale, ce sont les villes de Marrakech, Tanger, Casablanca et Agadir qui sont généralement prises d’assaut. Le pic de l’offre et de la demande, durant cette période, fait grimper la moyenne des prix de la nuitée à 850 DH pour Marrakech, 800 DH pour Tanger et Casablanca et 500 DH pour Agadir.

Par contre, durant la période hivernale, les Marocains se dirigent principalement vers des villes telles qu’Ifrane, Fès, Meknès, Essaouira et Agadir où la haute saison s’étend de novembre à janvier. La moyenne des prix s’y situe autour de 350 et 500 DH. L’étude de Mubawab fait état également d’une diversité de l’offre selon les mois de l’année. En juin, le pic de l’offre est concentré au niveau de Cabo Negro, Chefchaouen, Dar Bouazza et Fnideq. En juillet, c’est Agadir, Asilah, Bouznika, Martil, Mohammédia et M’diq qui sont les recherchées. En août, les villes les plus prisées sont El Jadida, Essaouira et Saidia.

Par ailleurs, il existe certaines villes dites «éternelles» qui ne connaissent pas de saisonnalité et qui sont en haute saison toute l’année ou plus de huit mois sur douze. L’offre moyenne de Marrakech, Casablanca et Rabat varie ainsi toute l’année entre 800 et 900 DH. Ceci étant, les appartements restent le type de bien privilégiés. Le site, Mubawab.ma, souligne que 92% des biens proposés à la location saisonnière sont des appartements, pour des superficies qui varient entre 74 et 97m². Un choix qui reste corrélé à la destination, selon la plateforme immobilière.

Aida Lo / Les Inspirations ECO

Articles similaires

Suggestions d’articles

La Marocaine Mariem Hussein arrêtée à Dubaï

Les autorités de Dubaï ont arrêté Mariem Hussein pour non-respect des mesures de prévention mises en place afin d'endiguer le risque de propagation du covid-19.