Les smartphones Huawei vont-ils rester performants ?

Les smartphones Huawei vont-ils rester performants après les décisions du gouvernement américain? C’est la question que se pose de nombreux utilisateurs après les récents événements. Analyse. 

Rappel des faits. Le 20 mai 2019, Google annonce la suspension de certaines activités avec Huawei suite au décret présidentiel signé par Donald Trump. Le lendemain, le gouvernement américain lève l’interdiction et la reporte de trois mois.

Par la suite, de grandes plates-formes ont commencé à supprimer Huawei de leur site web et de leurs organisations. Le 31 mai 2019, Huawei est réintégrée dans ses principales associations de technologies et poursuit ses lancements: HUAWEI P30 Pro (512 Go) en Amber Sunrise dans plusieurs pays.

Le premier impact tombe le 7 juin: les applications Facebook, Instagram et WhatsApp ne seront plus préinstallées sur les téléphones Huawei, mais la collaboration entre la marque et ces réseaux sociaux se poursuit.  Google fait alors pression pour que le gouvernement des États-Unis exempte Android de l’interdiction de Huawei, au nom de la sécurité nationale.

Huawei a été banni par le gouvernement américain. La raison principale, en apparence, est que Huawei est un “espion chinois” et qu’il présente un “risque pour la sécurité nationale”. Mais selon des observateurs, c’est en fait une guerre commerciale entre les constructeurs de smartphones qui se cache derrière cette affaire.

Mais pourquoi les USA ont-ils aussi peur? Huawei est un géant et c’est l’une des sociétés dont la croissance est la plus rapide au monde. En 2019, Huawei a vendu plus de 200 millions de smartphones. L’année précédente, il a surpassé Apple pour devenir le deuxième fournisseur de smartphones de la planète. C’est l’un des plus gros détenteurs de brevets au monde, avec 87 805 brevets délivrés. Ses innovations font baisser les prix et c’est la raison pour laquelle les consommateurs peuvent acheter aujourd’hui un téléphone entre 2.000 et 2.500 dirhams, avec les mêmes caractéristiques qu’un appareil vendu trois à quatre fois plus cher…

 Alors, faut-il avoir peur d’acheter un téléphone Huawei?

Huawei a été “banni”, puis un répit de 90 jours lui a été accordé. C’est déjà une partie de la réponse. Ce répit de 90 jours est peut-être une tactique de négociation évidente. “Au cours de ces 90 jours, beaucoup de choses vont se régler et aucune interdiction ne sera prise en compte. Huawei est trop gros, trop important, trop efficace, trop grand pour être démantelé”, indique une source proche du dossier. “La Chine peut réaliser ses objectifs beaucoup plus brutalement en interdisant la vente de tous les produits américains sur son sol, notamment Apple”. Affaire à suivre.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

HUAWEI lance HUAWEI ID sur tous ses smartphones au Maroc

Avec HUAWEI ID, vous êtes en mesure d'accéder à tous les services HUAWEI, de télécharger des applications via l’AppGallery et de personnaliser votre téléphone selon vos envies.