Les prix du pétrole reculent en Europe

Les prix du pétrole baissaient fortement mercredi en cours d’échanges européens, après la publication de données faisant état d’une hausse des stocks de brut aux États-Unis.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 57,48 dollars à Londres, en baisse de 2,43% par rapport à la clôture de mardi.

À New York, le baril américain de WTI pour livraison en novembre s’échangeait à 52,43 dollars, 2,22% de moins que la veille.

Les cours du pétrole évoluaient en légère baisse plus tôt dans la journée, avant de chuter plus fortement après la publication des données sur les stocks de pétrole américains, publiés par l’Agence américaine d’information sur l’Énergie (EIA).

Il y a une assez grosse divergence entre la baisse des stocks de brut indiquée mardi par l’American Petroleum Institute (API) et la hausse de ces stocks donnée mercredi par l’EIA.

Les chiffres publiés mercredi par l’EIA font en effet état d’une hausse des stocks de brut de 3,1 millions de barils sur la semaine achevée le 27 septembre, tandis que le rapport de l’API indiquait mardi une baisse de 5,9 millions de barils sur la même période.

L’EIA relève aussi une baisse des stocks de 228.000 barils pour l’essence et de 2,4 millions de barils pour les produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

La veille, le pétrole avait baissé après la publication de l’indice de l’association professionnelle ISM montrant que l’activité du secteur manufacturier aux États-Unis avait encore reculé en septembre pour tomber à son plus bas niveau depuis 10 ans.

Une baisse de l’activité industrielle manufacturière, en particulier aux États-Unis, un des plus gros consommateurs de pétrole, n’augure rien de bon pour la demande en or noir.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Europe: Le pétrole s’oriente à la hausse

Les cours du pétrole s'orientaient à la hausse lundi en cours d'échanges européens alors que le géant pétrolier saoudien Aramco a confirmé dimanche sa prochaine entrée en Bourse.