Les Marocaines les plus puissantes d’Afrique selon Forbes

Le dernier numéro du magazine Forbes Afrique donne la liste des cent femmes « les plus influentes d’Afrique ». Parmi elles, on relève huit femmes marocaines d’exception qui oeuvrent dans les domaine de la finance, des affaires, de l’art et du sport.

Souad Benbachir: Elle est PDG et directrice exécutive de Casablanca Finance Group depuis 2009. Diplômée de l’ESSEC, elle a fait ses armes chez Goldman Sachs à Londres de 1993 à 1995 avant de rejoindre le fonds d’investissement marocain CFG. En 1999, elle prend la direction du département des fusions et des acquisitions. Son expertise dans le secteur du tourisme est incontestable. Elle a conseillé de grands groupes internationaux (Accor, Lucien Barrière, Pierre & Barrière) et nationaux (Palaces et Traditions, Atlas Hospitality). Elle est aussi la PDG de T Capital, une société d’investissement spécialisée et partiellement financée par le groupe CFG. Souad Benbachir est membre du conseil d’administration de Risma (Groupe Accor).

Salwa Idrissi Akhannouch: Surnommée la reine des franchises, elle a hérité sa fortune de son grand père Haj Ahmed Belfqih. Elle est mariée au milliardaire Aziz Akhannouch, 18ème fortune d’Afrique et actuellement ministre de l’agriculture. L’entreprise familiale Aksal détient l’exclusivité des marques de luxe.

Rita Maria Zniber: Elle est PDG de Diana Holding depuis avril 2014. Fondé par son mari Brahim Zniber, Diana Holding produit 30 millions de bouteilles de vin et réalise un chiffre d’affaires de 300 millions de dollars par an. Diana Holding a pris 13,14% de parts dans le groupe de spiritueux français Belvédère (Castel) dont Rita Maria Zniber est administratrice.

Miriem Bensalah Chaqroun: PDG des Eaux Minérales d’Oulmès, directrice du groupe Holmarcom et présidente de la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM), elle est sans conteste l’une des femmes les plus puissantes du royaume. Fille de feu Abdelkader Bensalah, elle est héritière, avec son frère Hassan Bensalah, du groupe Holmarcom auquel appartient entre autres la société Les Eaux Minérales d’Oulmès.

Saïda Karim Lamrani: Elle est vice-présidente déléguée du groupe des sociétés Holdings Safari-Sofipar-Sofimar, présidente de la société méditerranéenne pour l’industrie automobile et présidente du conseil de surveillance du Crédit au Maroc. Fille de l’ancien premier ministre, elle est aussi présidente du conseil d’administration de la Fondation Mohammed V.

Touria El Glaoui: Fondatrice et directrice du salon d’art contemporain africain « 1:54 », la fille du célébrissime artiste marocain Hassan El Glaoui est titulaire d’un MBA en management stratégique et business international. En octobre 2013, elle lance « 1:54 Contemporary African Art Fair » à Londres avec une trentaine d’exposants. L’aventure continue avec « 1:54 New York » qui a eu lieu en mai dernier et une nouvelle édition est prévue à Londres en octobre 2016.

Nawal Al Moutawakel: Elle est membre du conseil d’administration du Comité international olympique depuis 2008, présidente de la commission d’évaluation et de coordination du CIO pour les Jeux de Rio en 2016. Ancienne athlète et championne olympique du 400 mètres haies aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984, elle a collectionné les médailles entre 1977 et 1987. Vice-présidente de l’Association internationale des fédérations d’athlétisme depuis 1989, elle est membre de nombreuses organisations de gestion et de régulation du sport de haut niveau au Maroc, en Afrique et à l’international. Actuellement, elle supervise les préparatifs des JO de Rio.

S.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page