Les dix commandements du FMI au Maroc

Bénéficiant d’une ligne de précaution et de liquidité, le Maroc sera néanmoins contraint de mener une politique d’austérité.

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a accordé au Maroc une ligne de précaution et de liquidité de 3047 milliards de dollars. Cette ligne s’étale sur une période de deux ans et un montant de 1.73 milliard sera accessible dès la première année.

Selon le FMI, cet arrangement permettra de prémunir le royaume contre les chocs extérieurs au moment où «le Maroc poursuit son agenda de réformes visant à renforcer davantage la résilience de l’économie et à conforter une croissance économique plus soutenue et inclusive».

Par ailleurs, le FMI se félicite que les autorités marocaines aient réussi, lors des dernières années, à réduire les vulnérabilités fiscales et extérieures tout en mettant en œuvre des «réformes clés».

Mais cette ligne a été accompagnée de 10 recommandations strictes de la part du bailleur de fonds : réduction des déficits budgétaires, réalisation d’un taux de croissance acceptable, maîtrise des dépenses publiques, réforme fiscale, réforme des retraites, réalisation de la déconcentration en matière de finances publiques, libéralisation de taux de change, amélioration du climat des affaires, réduction du chômage et encouragement à l’insertion des femmes dans le marché du travail.

En somme, le FMI recommande de poursuivre une politique d’austérité.

M.D.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Amzazi annonce le report des vacances scolaires au Maroc

Comme annoncé dans Les Inspirations Eco, le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé la poursuite de l'enseignement à distance et le report des vacances du printemps.