Léger repli des cours du pétrole en Europe

Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi au cours des échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines et en attendant la publication des stocks aux Etats-Unis.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 63,97 dollars à Londres, en baisse de 0,58% par rapport à la clôture de mardi.

A New York, le baril américain de WTI pour janvier perdait 0,52% à 58,93 dollars.

Malgré les nouvelles baisses de production annoncées vendredi par l’Opep et ses alliés, le pétrole demeure sous pression.

Cela s’explique par les inquiétudes commerciales alors que le principal conseiller économique de la Maison Blanche Larry Kudlow a affirmé que l’imposition de nouveaux droits de douane à la Chine prévue le 15 décembre était “toujours sur la table”.

Mardi, plusieurs indicateurs sont venus tirer les prix dans des directions différentes.

Tandis que la fédération professionnelle API a estimé que les stocks de brut américains avaient progressé de 1,4 million de barils, alors que le marché s’attendait à une baisse, l’Agence américaine d’information sur l’Energie a revu à la baisse ses prévisions concernant la croissance de la production des Etats-Unis en 2020, ont-ils indiqué.

Concernant les stocks américains, les analystes suivront la publication des données officielles, considérées comme plus fiables que celles de l’API, à partir de 15H30 GMT.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Les cours du pétrole ont bondi vendredi

Les cours du pétrole ont bondi vendredi alors que les valeurs boursières mondiales ont fléchi et l'or s'est redressé au lendemain de la frappe aérienne américaine à Bagdad, qui a permis d'éliminer le général Qassem Soleimani, chef de la force Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran.