Le résultat net a reculé en 2020 (BAM)

Le résultat net des banques s’est établi à 6,8 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2020, en repli de 43,2% par rapport à 2019, selon Bank Al-Maghrib.

Cette évolution est attribuable à la baisse de certaines activités pendant le confinement, la montée du coût du risque et les contributions au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie de Covid-19, explique BAM qui vient de présenter son rapport annuel sur la supervision bancaire au titre de l’exercice 2020.

Après une hausse de 4,9% une année auparavant, le produit net bancaire (PNB) s’est maintenu à 49,5 MMDH, reflétant une hausse de la marge d’intérêt, une baisse de la marge sur commissions et une stagnation du résultat des opérations de marché. Avec une part de 68% du PNB, la marge d’intérêt s’est améliorée de 3,4% à 33,5 MMDH, tirée par celle réalisée sur les opérations avec la clientèle, bénéficiant d’une baisse du coût des ressources collectées auprès de ladite clientèle et, dans une moindre mesure, par la baisse de la charge nette d’intérêt sur les opérations sur titres. Le produit net d’intérêt sur les opérations avec la clientèle, composante prépondérante de la marge d’intérêt, s’est accru de 2,8% à 33,2 MMDH reflétant la progression des encours de crédit et une hausse limitée des intérêts perçus sur les crédits de 0,2% à 41 MMDH, dans un contexte de baisse du taux directeur et d’encadrement des taux d’intérêts assortissant les prêts garantis par l’Etat en relation avec la crise de Covid-19. Pour leur part, les intérêts servis sur les dépôts ont baissé de 9,5% à 7,7 MMDH, sous l’effet de la montée de la part des dépôts non rémunérés à près de deux tiers des dépôts, conjuguée à une baisse des taux de rémunération de l’épargne. Le produit net d’intérêt sur les opérations avec les établissements de crédit et assimilés a reculé de 1,4% à 1,1 MMDH, reflétant une baisse des intérêts servis sur les emprunts de 8,5% à 3,2 MMDH, plus prononcée que celle des produits perçus sur les prêts de 6,7% à 4,3 MMDH. Tout en restant négatif, le produit net d’intérêt sur titres de créance s’est atténué d’un solde de 990 millions de dirhams (MDH) à 802 MDH. Cette évolution traduit une hausse des intérêts servis sur les titres de créance émis de 6,9% à 3,9 MMDH, atténuée par une progression de 16,6% des intérêts perçus sur les titres détenus à 3 MMDH.

La baisse de certaines activités due aux mesures de protection sanitaire a induit une contraction de la marge sur commissions de 4,7% à 7,3 MMDH, reflétant un recul des commissions perçues de 5,9%. A ce titre, les commissions perçues sur prestations de services ont totalisé 7,8 MMDH, marquant un recul de 4,7%, en relation avec la baisse des commissions sur moyens de paiement de 4,1% à 2,8 MMDH. Pour leur part, les commissions perçues sur fonctionnement de comptes se sont stabilisées à 1,6 MMDH, alors que les commissions sur les prestations des services de crédit ont baissé de 2,6% à 524 MMDH et celles perçues sur ventes des produits d’assurance se sont contractées de 5,4% à 330 MDH. Le résultat des activités de marché s’est stabilisé à 8,4 MMDH, reflétant une baisse du résultat des opérations sur titres de transaction de 3,3% à 5,4 MMDH et du résultat des opérations de change de 1,8% à 2,8 MMDH. A l’inverse, le résultat sur titres de placement a augmenté de 47,6% à 330 MDH et celui sur produits dérivés, tout en demeurant négatif, est passé de 261 MDH à 131 MDH.

AK


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page