Le pétrole chute, plombé par les craintes sur la demande

Les prix du pétrole baissaient mardi, particulièrement le baril de WTI qui cédait plus de 6% à New York à cause des inquiétudes sur le niveau de la demande d’or noir.

Ainsi, le baril américain de WTI pour livraison en octobre lâchait 6,64% par rapport à la clôture de lundi, à 37,10 dollars, un niveau plus vu depuis la mi-juin.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait, quant à lui, 40,19 dollars à Londres, un plus bas en un peu plus de deux mois, en recul de 4,30%.

L’évolution des prix ce mardi est un signe clair que le marché est maintenant sérieusement inquiet du niveau futur de la demande mondiale, expliquent les analystes.

Plusieurs observateurs ont également cité la publication lundi des cours pour octobre de l’or noir vendu par l’Arabie saoudite. Le royaume a en effet révélé une chute de ses prix à l’égard de ses clients, et notamment vers l’Asie, son principal débouché.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le pétrole chute en Europe

Les prix du pétrole étaient en forte baisse vendredi, au lendemain d'une lourde chute, après l'annonce de la contamination du président américain au coronavirus.