Le pétrole chute en Europe

Les prix du pétrole chutaient lundi en cours d’échanges européens, affectés par un indice PMI décevant pour le secteur manufacturier en zone euro.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 64,04 dollars à Londres, en repli de 0,37% par rapport à la clôture de vendredi.

À New York, le baril américain de WTI pour livraison en novembre, dont c’est le premier jour d’utilisation comme contrat de référence, s’échangeait à 57,80 dollars, soit 0,50% de moins que la semaine dernière.

Selon un indice provisoire publié lundi par le cabinet IHS Markit, la production manufacturière en zone euro a encore reculé en septembre à 45,6 points, après une baisse en août (47 points). Une valeur inférieure à 50 signale une contraction de l’activité, tandis qu’un indice supérieur à ce seuil traduit une expansion.

L’activité privée de la zone euro s’établit à 50,4 points, son plus bas niveau en six ans, contre 51,9 en août, tandis que l’indice du secteur des services s’établit à 52 points contre 53,3 points le mois dernier.

Les attaques ayant visé l’usine de traitement d’Abqaiq et le champ de pétrole de Khurais dans l’est de l’Arabie saoudite ont réduit de moitié la production du premier exportateur mondial de pétrole, soit 5% de la production totale.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Après une plongée inédite, le prix du baril remonte

Après une plongée inédite en territoire négatif au mois d'avril, le prix du baril remonte depuis plusieurs semaines. La reprise de l’activité en Chine ainsi que la levée du confinement aux États-Unis et en Europe l’expliquent.