Le nombre de faux billets a (un peu) diminué au Maroc

©DR

Au total, 9.753 faux billets d’une valeur de 1,5 millions de dirhams (MDH) ont été détectés en 2017, en repli de 25%, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Par coupures, le billet de 200 dirhams a représenté 62% du nombre total de billets contrefaits, tandis que par type de série, c’est celle de 2002 qui reste prédominante avec une part de 58%, précise BAM dans son rapport annuel au titre de l’exercice 2017.

Le nombre de faux billets par million de billets en circulation a diminué ainsi de 8,6 à 6,1 d’une année à l’autre, fait remarquer la même source.

Bank Al-Maghrib a procédé, par ailleurs, à la destruction de 380 millions de billets ne remplissant plus les conditions de qualité requises pour leur remise en circulation. On apprend également que le volume de traitement réalisé par les Centres Privés de Tri (CPT) en grandes coupures est demeuré prédominant, avec des parts de 48% pour les billets de 200 dirhams et de 46% et pour ceux de 100 dirhams.

Grâce aux opérations de traitement, ces CPT ont recyclé directement aux banques 1,5 milliard de billets valides (BV) et ont versé à BAM 448 millions de BV. Le taux de recyclage global s’est situé ainsi à 80%.

Pour assurer la qualité des billets en circulation, BAM effectue des contrôles inopinés auprès des banques et des CPT. En 2017, les contrôles des banques ont concerné 234 agences bancaires.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Cours de change: les derniers indicateurs de BAM (du 14 au 20 novembre)

Le dirham est resté quasiment inchangé par rapport à l'euro et s'est apprécié de 0,47% vis-à-vis au dollar durant la période allant du 14 au 20 novembre, selon Bank Al-Maghrib (BAM).