Le Maroc va-t-il changer son protocole sanitaire pour sauver le tourisme ?

Début septembre, le  Maroc avait décidé l’ouverture des frontières aériennes et maritimes du Royaume pour une catégorie d’étrangers. Ainsi, les ressortissants étrangers qui disposent d’une réservation confirmée dans un établissement hôtelier sont autorisés à entrer au Maroc. Il suffit de présenter un test covid-19 négatif dont la date de validité ne dépasse pas les 48h. Il s’agit bien évidemment des ressortissants non soumis aux formalités de visa.

Toutefois, cette décision, visant à sauver le tourisme, n’a pas réussi, malheureusement, à attirer les touristes étrangers.

Adil El Faker, le directeur général de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), s’est rendu récemment à Paris afin de promouvoir le potentiel touristique du Royaume. Il a eu des discussions avec plusieurs professionnels du secteur en France et ces derniers lui ont conseillé de modifier le protocole sanitaire mis en place au Maroc.

Selon ces professionnels, l’obligation de disposer d’un test négatif du covid-19 et d’un test PCR datant de moins de 48h pour entrer au Maroc n’aidera pas à sauver le tourisme. Ils ont ainsi proposé que des tests rapides soient effectués au niveau des ports et aéroports du Royaume.

El Faker, de son côté, a assuré qu’il en discutera avec les autorités marocaines pour prendre une décision finale à ce sujet.

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Voici le premier pays arabe qui ouvrira un consulat à Laâyoune

Le roi Mohammed VI, s’est entretenu, ce mardi, au téléphone, avec cheikh Mohammed Bin Zayed Al-Nahyane, prince héritier d’Aabou Dhabi, commandant suprême adjoint des forces armées de l’Etat des Emirats Arabes Unis.