Le Crédit Agricole veut former 20.000 agriculteurs à l’horizon 2020

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc va au-delà de son rôle d’acteur financier du monde agricole et déploie sa stratégie d’accompagnement citoyen et solidaire du monde rural en organisant la 5ème session d’éducation financière au profit des petits producteurs agricoles et des ménages ruraux

Acteur historique du secteur agricole, le Groupe Crédit Agricole du Maroc réaffirme son engagement au bénéfice des petits agriculteurs et du monde rural en contribuant à l’éducation financière des petits producteurs agricoles et en particulier les femmes et les jeunes. Le GCAM a ainsi lancé fin 2017 un ambitieux programme portant le double objectif de l’inclusion financière et de l’amélioration des compétences des populations les plus vulnérables du monde rural.

Le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), en tant que Groupe bancaire citoyen et socialement responsable, historiquement impliqué dans le monde rural, déploie actuellement sa 5ème session de formation dans la région de Draa-Tafilalet.

Initiée fin 2017 il a pour objectif de former plus de 20.000 petits agriculteurs à l’horizon 2020. Le programme cible notamment les territoires les plus éloignés avec comme finalité la sensibilisation des bénéficiaires à l’importance des chiffres dans une exploitation agricole et/ou un ménage rural.

A ce jour, quatre grandes opérations de formation de proximité de la population rurale ont été réalisées dans plus de 100 localités et au profit de plus de 8.000 petits producteurs agricoles et ménages ruraux dont en particulier des femmes et des jeunes.

Actuellement, le programme d’éducation financière se déploie dans la région de Draa- Tafilalet et a notamment concerné les sites des différentes provinces et localités de la région pour le mois d’Octobre 2018. Au cours du mois de Novembre 2018 (du 12 au 29) prendront place les formations dédiées aux provinces d’Errachidia, Ourazazate et Zagora. Pour rappel, la première étape du programme s’est déployée dans la région agricole du Gharb-Chrarda-Beni Hsen en 2017 et a ciblé quelques 1.200 bénéficiaires dans les différentes localités de la région.

La seconde étape a pris place dans la région Fès-Meknès-Moyen Atlas et a concerné près de 1.300 bénéficiaires relevant des localités environnantes suivie par une troisième étape au sein de 16 localités des provinces du Rif Oriental bénéficiant à 1.400 personnes.


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page