L’AMIC nomme son nouveau Conseil d’administration

A  l’issue  de  son Assemblée  générale  qui  s’est  tenue  mardi 30 juin,  l’Association Marocaine des Investisseurs en Capital (AMIC) a nommé un  nouveau Conseil d’Administration qui a élu, à l’unanimité, Tarik Haddi, à la présidence. Ce dernier succède donc à Adil Rzal à la tête des investisseurs en capital.

Actif depuis près de 15 ans dans le capital‐investissement, Tarik Haddi est Fondateur, Administrateur et Directeur Général d’Azur Partners et d’Azur Innovation Management, deux sociétés de gestion indépendantes. Doté d’une solide expérience de dirigeant dans le secteur bancaire acquise au sein du Crédit Agricole du Maroc, il crée, en 2010, Afoulki Invest, un incubateur pour start-ups innovantes ainsi que le fonds d’investissement Nebétou. A partir de 2018, il structure le Fonds Azur Innovation dédié aux start-ups innovantes à fort potentiel dans le cadre du dispositif Innov Invest. 

Diplômé de l’ESC Marseille Provence et de l’Institut des Techniques de Banque (France), il est également titulaire d’un DESS Finance et Fiscalité de Paris I et d’un Master en Droit Privé de l’Université de Perpignan.

Tarik Haddi rejoint l’AMIC en 2008 et, depuis lors, participe activement au rayonnement de l’industrie marocaine du capital investissement. C’est à son instigation qu’en 2016 la Commission Amorçage/Risque, dont il assure depuis la  co-présidence  avec dynamisme, voit le jour. Administrateur depuis mai 2018, il se mobilise et se passionne notamment pour le financement de l’innovation.

Tarik Haddi sera secondé dans sa mission par un nouveau bureau, organe de direction chargé de définir et de veiller à la mise en œuvre des choix stratégiques. Ce bureau est composé d’un Vice‐Président et d’une Trésorière : Fouad Chaguer, Directeur Général d’Attijari Invest et Dounia Boumehdi, Directrice Exécutive de MITC Capital.  

Les quatre autres administrateurs nommés sont : 

  • Bassim Jaï Hokimi, Président Directeur Général, Atlamed, 
  • Farid Benlafdil, Partner et Directeur d’Investissements d’AfricInvest
  • Hassan Laaziri, Administrateur Directeur Général, CDG Invest PME
  • Adil Rzal, Président Directeur Général, Upline Investments

A l’occasion de sa nomination, Tarik Haddi a déclaré : « C’est une grande fierté d’avoir été élu Président de l’AMIC par son Conseil d’Administration. C’est aussi une grande responsabilité, dont je mesure toute l’étendue, au service de l’ensemble de la profession, et de toutes ses composantes. Dans un contexte économique marocain et mondial difficile, je suis convaincu que le capital investissement, mode de financement et d’accompagnement créateur de valeur, responsable et durable, constituera un des piliers du nouveau modèle de développement, de la compétitivité des PME marocaines et donc de la relance de notre économie. Je  m’efforcerai de poursuivre et accélérer les réformes du secteur en renforçant les partenariats  avec toutes les parties prenantes. 

Le calendrier économique et politique au Maroc semble favorable pour accélérer le champ des réformes profitables à l’économie et aux entreprises. C’est la mission à laquelle je souhaite me consacrer avec le nouveau Bureau et le soutien du Conseil d’administration.

Conscient du fait que le capital investissement repose principalement sur l’éthique des professionnels qui l’exercent, il me tient particulièrement à cœur de poursuivre l’action de l’AMIC et de mes prédécesseurs pour asseoir les meilleures pratiques en la matière au sein de la profession.

Je salue le travail remarquable accompli par Adil Rzal à la présidence de l’AMIC ces deux dernières années qui a renforcé le rôle de catalyseur de l’AMIC auprès des entrepreneurs, des pouvoirs publics, des investisseurs et des gérants de fonds et qui a contribué à faire rayonner plus largement notre métier. Qu’il soit rassuré : ce qu’il a engagé sera poursuivi avec ardeur».

En tant que nouveau Président, Tarik Haddi envisage aussi de poursuivre les efforts de l’AMIC qui ont abouti, en moins de 20 ans, à l’accompagnement de plus de 220 entreprises et à la levée de près de 20 milliards de dirhams pour financer les entreprises et les projets d’infrastructure avec un impact positif tant sur la croissance que sur les aspects ESG.

Articles similaires

Suggestions d’articles