Institut CDG : le rôle de la finance verte pour soutenir la croissance économique

L’Institut CDG a lancé la troisième étape de son cycle de conférences « Regards vers le futur » avec l’organisation en ligne, mardi 6 octobre, d’un nouveau webinaire consacré cette fois-ci à la finance verte.

Pour analyser ce sujet d’actualité, l’Institut CDG en partenariat avec CDG Capital, a réuni quatre experts reconnus qui ont longuement échangé sur le thème « La finance verte, un levier pour relancer la croissance économique ? « :

Hamid TAWFIKI, Administrateur Directeur Général de CDG Capital ;

Bertrand BADRE, Président Directeur Général de Blue Like an Orange Sustainable Capital ;

Benoît LEGUET, Directeur Général d’I4CE ; 

Mihoub MEZOUAGHI, Directeur de l’Agence Française de Développement (AFD) au Maroc. 

Le choc brutal produit par le confinement des populations, la fermeture des frontières et les mises à l’arrêt volontaires d’un grand nombre d’activités ont plongé la majorité des économies mondiales dans une grave récession.

Afin d’amortir ce choc économique et ses répercussions sociales, les gouvernements se sont mobilisés et engagés dans de massifs plans de relance visant à soutenir l’activité économique, à protéger les entreprises et à préserver les revenus des personnes.

La COVID-19 a révélé les vulnérabilités du monde, dont bon nombre se recoupent avec la crise climatique. La crise actuelle a amplifié la préoccupation environnementale des gouvernements et des citoyens.

Dès lors, la sortie de crise peut/doit être une opportunité pour moderniser les économies et ce, de manière à accroitre leurs capacités de résilience, d’investir dans les secteurs d’avenir et d’accélérer la transition énergétique. 

A cet égard, la vision globale du chemin de transformation vers une économie décarbonée reste encore à parfaire, à compléter et à débattre.

Dans ce contexte, la finance verte devient un levier important pour relancer et transformer les économies. Mais cette transformation nécessite des capitaux colossaux. Les investissements des investisseurs institutionnels, ainsi que l’épargne des ménages doivent être orientés vers des actifs plus verts.

Les états, dans leur plan de relance doivent prendre en compte trois éléments importants :

Réorienter les flux de capitaux vers une économie plus durable ;

Intégrer systématiquement les sujets de durabilité dans la gestion des risques financiers ;

Favoriser la transparence et une vision de long terme au sein du secteur financier.

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’Institut CDG organise un webinaire sous le thème « L’entreprise de demain sera digitale »

Dans le cadre de son cycle de conférences « Regards vers le futur », l’Institut CDG a organisé, le mardi 15 septembre, en ligne, sa 9e rencontre consacrée aux enjeux de la digitalisation de  l’entreprise marocaine.