Impôt : vous allez payer plus en 2021

Le gouvernement s’apprête à instaurer, dans le cadre du PLF-2021, une contribution sociale de solidarité, à l’image de l’impôt de solidarité imposé en 2013, indique le quotidien arabophone Akhbar Al Yaoum.

Cette mesure intervient dans le cadre de la lutte contre les effets de la pandémie de coronavirus, et dans le but de garantir des ressources supplémentaires au Fonds de solidarité sociale. Selon le ministère des Finances, cette contribution, qui sera appliquée pour une durée d’un an, permettra de générer 5 milliards de dirhams.

Cette mesure ne concernera pas les sociétés actives dans les zones d’accélération industrielle et à Casablanca Finance. Pour les autres sociétés, deux taux distincts ont été instauré. A savoir 5% pour les sociétés qui agissent dans des secteurs oligopolistiques, fermés à la concurrence, comme les télécoms, les hydrocarbures ou le ciment et 2,5% pour toutes les sociétés des autres secteurs. De leur côté, les personnes physiques seront ainsi appelées à contribuer à hauteur de 1,5% de leurs revenus mensuels net à partir d’un seuil de 10.000 dirhams net par mois.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Impôt sur les sociétés: ce que propose le PLF 2020

Le projet de loi de finances (PLF-2020) propose de réduire le taux marginal de l'impôt sur les sociétés (IS) de 31% à 28% pour les sociétés industrielles au titre de leur chiffre d'affaires (CA) local, indique la note de présentation de ce projet de loi.