Huawei-Google: ce qui va changer pour les consommateurs

La Saga de Huawei avec les États-Unis est loin de son dénouement. Tout tourne autour de la 5G qui rapportera gros à l’économie mondiale. Les experts estiment que cette nouvelle technologie peut générer un flux de 11.300 d’euros à l’horizon 2035.

Entre la Chine et les Etats Unis, qui va assurer le leadership dans cette technologie et prendre la part du Lion? Les Chinois sont bien partis pour lancer la 5G dès la fin de cette année. Ils ont une large longueur d’avance sur le Pays de l’Oncle Sam.

Fidèles à leurs réputation, les Américains font des mains et des pieds pour empêcher les entreprises chinoises de lancer cette nouvelle technologie et ont carrément déclaré la guerre à Huawei, leader du secteur.

Huawei a déclaré qu’elle continuerait à fournir des mises à jour de sécurité et des services pour ses smartphones et ses tablettes malgré que Google ait déclaré qu’il se conformerait à une ordonnance interdisant à la société chinoise de mettre à jour son système d’exploitation Android.

“Le département américain du Commerce a ajouté Huawei Technologies, ainsi que ses filiales, à sa liste de sociétés interdites de s’approvisionner des équipements auprès d’entreprises américaines, Entity List. Le fait de figurer sur cette liste interdit à Huawei d’acheter des pièces ou des composants auprès de sociétés américaines et d’avoir les licences des applications sans autorisations par le gouvernement. Il n’y aura pas de problèmes sur le court terme mais sur le long terme oui”, nous explique une source de Huawei Maroc.

Et d’ajouter: “Huawei a apporté une grande contribution au développement et à la croissance d’Android dans le monde. La société ne baissera pas les bras et continuera à fournir ses services et ses produits. Huawei continuera à construire un écosystème logiciel sûr et durable, afin de fournir la meilleure expérience possible à tous ses utilisateurs au Maroc et dans le monde entier”.

Huawei a fait savoir qu’elle s’oppose fermement à cette décision prise par le Bureau de l’industrie et de la sécurité (BIS) du Département du commerce des États-Unis. “Cette décision n’est dans l’intérêt de personne. Elle causera un préjudice économique important aux entreprises américaines avec lesquelles travaille Huawei, de même qu’elle affectera des dizaines de milliers d’emplois américains et perturbera l’esprit de collaboration actuel, ainsi que la confiance mutuelle, qui existent au sein de la chaîne mondiale d’approvisionnement”, peut-on lire dans un communiqué parvenu à la rédaction.

Huawei n’a pas manqué de rassurer ses clients et fait savoir que ces derniers continueront à recevoir des mises à jour de sécurité et un service après-vente. Cette promesse couvre également les téléphones déjà livrés et en stock dans les magasins du monde entier, mais aucune autre promesse n’est faite au-delà.

Le problème qui peut se poser pour l’avenir, ce sont toutefois les mises à jour ultérieures du système d’exploitation Android de Google. Pour mettre ces problématiques hors-jeu, ceux qui ont des téléphones Huawei devront espérer une résolution du conflit entre les deux pays.

Kabiro Bhyer

Articles similaires

Suggestions d’articles

La famille royale célèbre un bel événement lundi prochain

Chaque année, le 26 août est une date importante qui marque le combat sans relâche mené par la princesse en faveur de la préservation des droits des femmes et la préservation de l’intégrité physique, morale et spirituelle des enfants en situation difficile.