Habitat: les indicateurs du secteur en nette hausse

Les indicateurs du secteur de l’Habitat ont enregistré une nette hausse grâce aux mesures prévues dans la loi de Finances rectificative, a indiqué ce mardi à Rabat, la ministre de l’Aménagement du Territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Nouzha Bouchareb.

En réponse à une question orale autour du niveau d’achèvement des projets de logement à la Chambre des conseillers, Bouchareb a souligné que le secteur de l’Habitat a accusé une baisse de 17% en raison des répercussions de la pandémie de la Covid-19, mais il a connu une hausse significative après la mise en œuvre d’une série de mesures prévues dans la loi de Finances rectificative et ce, grâce à l’adhésion et l’engagement de tous les intervenants et les professionnels.

Elle a, dans ce sens, mis en avant la réalisation d’environ 500.000 unités de logement, permettant ainsi de réduire le déficit en logements en passant de 1,2 million d’unités à 390.000 unités, notant que les projets en la matière sont maintenus malgré la crise sanitaire, puisqu’il a été procédé à la création de 50.000 unités de logement lors du premier semestre de cette année.

En réponse à une autre question orale sur « les édifices menaçant ruine », posée par le groupe socialiste et celui du Rassemblement national des indépendants, la ministre a affirmé que le gouvernement déploie d’énormes efforts dans le cadre du programme des bâtiments menaçant ruine en vue d’améliorer les conditions de vie de la population, d’assurer leur sécurité et de préserver leur vie.

La ministre a indiqué que, depuis l’année 2012, 43.734 bâtiments menaçant ruine ont été recensés au niveau national, dont 83% sont densément peuplés, notant que 80% des bâtiments sont situés dans le milieu urbain et 19% dans le milieu rural.

Mme Bouchareb a, en outre, mis la lumière sur la contractualisation de 33.732 bâtiments, au niveau national, pour un coût de plus de 4,8 milliards de dirhams, dont le ministère contribue avec 1,6 milliard de dirhams.

En ce qui concerne le programme gouvernemental en la matière, la ministre a souligné qu’il a été procédé à la contractualisation de 20.000 bâtiments aujourd’hui et le nombre de familles bénéficiaires au cours de l’année 2020 a atteint 11.590 familles vivant dans ces bâtiments, alors que sept nouveaux accords ont été signés concernant 3.080 bâtiments, portant le nombre total à plus de 14.000 bâtiments qui ont fait l’objet de contractualisation.

Dans le cadre de la stratégie préventive, ajoute Mme Bouchareb, le ministère déploie de grands efforts pour mettre en œuvre cette approche, que ce soit au niveau juridique ou institutionnel, faisant remarquer que le ministère s’attèle à la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures contenues dans la loi-cadre n° 94-12 relative aux bâtiments menaçant ruine et à l’organisation des opérations de rénovation urbaine.

M.S. (avec MAP)

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page