En quoi consiste le nouveau pacte entre la Mamda et le Crédit Agricole?

Acteurs de premier plan du secteur agricole, mobilisés dans le cadre du Plan Maroc Vert, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) et la Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) ont conclu une convention de partenariat visant l’accompagnement des Filières Animales et Arboricoles à travers l’amélioration du taux de pénétration de l’assurance dans les secteurs de production bovine, équine et Arboricole.

Le Crédit Agricole du Maroc, fortement impliqué dans le développement des activités agricoles et portant à ce titre une mission de service public et la MAMDA, opérateur historique et expert en matière d’assurances agricoles s’engagent à mettre à la disposition des clients du GCAM opérant dans la filière bovine et équine ainsi que la filière arboricole les produits d’assurance dédiés développés par MAMDA.

Les produits d’assurance de mortalité de bétail et d’arboriculture seront ainsi distribués en faveur des bénéficiaires de crédits pour l’acquisition du bétail et l’entretien de plantation arboricole, adaptés.

Au titre de cette convention et en complément de la mise à disposition des produits d’assurances, MAMDA s’engage à organiser des ateliers de formation et d’information sur les produits d’assurance et de garantie et sur les modalités de souscription spécifiques à chaque produit. MAMDA développera également des supports de communication sur les produits d’assurance mortalité du bétail et arboriculture. Enfin, MAMDA mettra en place un processus rapide de traitement des dossiers de souscription et d’indemnisation des bénéficiaires.

Quant à GCAM, il assurera la, promotion et la commercialisation des produits d’assurance de la MAMDA, et offrira des moyens de financements de la police d’assurance à ses clients opérant dans les filières bovine, équine et arboricole.

Suggestions d’articles

Le gouvernement refuse de fermer les centres de “roqya” au Maroc

Le gouvernement a refusé de fermer les centre de «roqya» appartenant, pour la plupart, à des charlatans se faisant passer pour des exorcistes au Maroc.