En chiffres: la preuve que le tourisme se porte bien au Maroc

Le secteur du tourisme marocain a enregistré une nouvelle performance avec plus de 12 millions d’arrivées, soit une hausse de +8% et un million de visiteurs de plus par rapport à l’exercice précédent, a annoncé ce mardi à Casablanca, le directeur général de l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) Adel El Fakir.

L’ensemble des indicateurs du secteur révèlent que le tourisme marocain se porte bien. A fin novembre dernier, les arrivées de touristes ont atteint 11,3 millions, affichant une moyenne d’un million par mois et une augmentation de 8,5% par rapport à 2017, celui des nuitées se situe à 22,2 millions (+8,4%) et le taux d’occupation à 47 pc (+3 points), a dévoilé le directeur général, relevant que les estimations pour l’ensemble de 2018 tablent sur 12,3 millions d’arrivées.

Les chiffres confirment la bonne santé de l’industrie touristique marocaine, l’une des plus compétitives au monde, qui a réalisé, entre 2000 et 2018, une croissance annuelle de 6%, ce qui représente 2 points de plus que la croissance mondiale du secteur plaçant ainsi le Maroc en 1ère destination africaine et 30ème mondiale, a-t-il indiqué lors de la présentation des réalisations et des perspectives de l’ONMT dans le cadre de la promotion de la destination Maroc.

Les données relatives à l’aérien conforte cette vitalité du secteur puisqu’avant l’arrivée de l’Open Sky (2004) et 2018, l’évolution est ainsi passée de 3 millions de voyageurs à plus 11 millions.

De plus, les compagnies opérant au Maroc sont allées crescendo d’un peu moins de 24 à 50 actuellement dont pour certaines européennes la destination Maroc fait partie du Top 3, le Royaume étant, dans ce registre, à près de 1.200 fréquences hebdomadaires comparées à moins 300 il y a une quinzaine d’années, a ajouté

L’office va se pencher sur la modernisation et la mise en place d’outils de suivi de comportement des voyageurs à travers les marchés, d’abord classiques (français, anglais, allemand, espagnol et allemand) mais aussi ceux émergents notamment le chinois qui joue un rôle majeur de développement du secteur au Maroc avec un chiffre exceptionnel de croissance des arrivées en trois ans puisque ce nombre est passé de 15.000 en 2015 à 180.000, soit dix fois plus.

La promotion du tourisme interne, qui reste un relais important de croissance, ainsi qu’une campagne ciblant les Marocains du monde sont également au programme de l’office.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Sahara: le polisario accumule les gifles

Le haut responsable japonais a souligné que "le Japon croit que cette question [du Sahara] doit être résolue de manière pacifique à travers le dialogue entre les parties concernées".