Dollar: record historique du billet vert, voici pourquoi

Le dollar américain a augmenté de 0,50% lundi et a clôturé à 4,22 réais, nouveau record historique du billet vert face à la monnaie brésilienne.

Le record précédent a été enregistré lundi dernier, lorsque le billet américain valait 4,20 réais, un peu plus que sa valeur lors des présidentielles 2018 (4,197).

En termes réels, corrigé de l’inflation, la valeur la plus élevée du dollar face au billet brésilien a été enregistrée en 2002. Si l’on tient compte que de l’IPCA (indice national étendu des prix à la consommation), calculé par l’institut des statistiques IBGE, le maximum atteint cette année (4 réais) correspondait à 10.80 aujourd’hui. En prenant en compte également l’inflation américaine, le montant ajusté serait d’environ 7,50 réais.

À l’étranger, le billet vert gagne du terrain aux échanges internationaux après les informations relayées par la presse chinoise faisant état de l’imminence d’un accord commercial avec les Etats-Unis.

Au Brésil, l’optimisme commercial a toutefois été éclipsé par l’annonce en octobre d’un déficit de 7,9 milliards de dollars des États-Unis, soit le pire résultat du mois depuis 2014, soit un solde négatif équivalant à 3% du PIB sur les 12 derniers mois.

Cette situation a fait du real brésilien la troisième devise la plus dépréciée de la séance face au dollar, derrière la lire turque et le florin hongrois, alors que la bourse brésilienne a également chuté, avec une baisse de 0,25%, à 108 423 points.

Même avec le dollar autour des records historiques, la Banque centrale n’entend pas intervenir directement dans le taux de change.

Outre le déficit de la balance courante, la balance commerciale brésilienne devrait pointer dans le rouge en novembre, ce qui n’a plus été le cas depuis novembre 2014, où le déficit était de 2,432 milliards de dollars américains.

Jusqu’ici, novembre a un solde négatif de 1,099 milliard de dollars, selon les données publiées lundi par le ministère de l’Économie.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué qu’au cours du mois de novembre accumulé, les exportations avaient chuté de 38,4% par rapport au même mois l’an dernier, avec une baisse à deux chiffres dans toutes les catégories. Les importations ont déjà diminué de 14,8% par rapport à la même période l’année passée.

Au sommet des exportations, le Brésil a enregistré un résultat plus faible en raison d’un ralentissement de la croissance mondiale, d’un scénario de tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis et de la crise économique en Argentine.

Lundi également, le bulletin Focus de la Banque centrale a indiqué que le marché prévoyait une inflation plus élevée cette année. Par rapport au bulletin de la semaine dernière, l’IPCA est passé de 3,33% à 3,46%.

TA

Articles similaires

Suggestions d’articles

Devises: dirham / dollar / euro

Voici les cours des billets de banque étrangers établis par Bank Al-Maghrib (BAM) pour la journée du lundi 9 décembre 2019.