Les dessous de la crise entre le Maroc et l’UE sur l’accord agricole

On connaît un peu plus sur les raisons des crispations qui ont surgi dans les relations entre le Maroc et l’Union européenne, sur le volet de l’accord agricole. Aziz Akhannouch, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, avait menacé de suspendre toute coopération avec l’UE et se diriger vers d’autres horizons plus prometteurs, notamment la Russie, la Chine, l’Inde, l’Afrique et les Etats du Golfe.

Selon nos sources, la vraie raison de cette tension est le manque d’engagement des Européens à adhérer à cet accord et à en réaliser les termes, après le verdict de la cour européenne, qui a débouté le polisario en tant que partie plaignante. Cependant, cette décision a caché une disposition assez sournoise, puisque la Cour, exhorte les Etats européens à respecter la légalité internationale et les résolutions de l’ONU se rapportant à la question du Sahara marocain, notamment en consultant les populations sur cette affaire.

Cette position a été interprétée par l’Union européenne, comme une invite à réexaminer les termes de l’accord, pour mettre en place des mécanismes pouvant permettre d’inclure les produits issus des provinces sahariennes dans les transactions entre les deux parties. A cet effet, et malgré les déclarations de bonne intention des responsables européens, le volet juridique a pris le dessus et une commission technique a été créée pour trouver une solution à ce problème.

Mehdi Demni


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page