Des Marocains dans le Top 100 jeunes dirigeants africains (institut Choiseul)

Chaque année, l’institut Choiseul dévoile une liste de 100 jeunes dirigeants africains (ne dépassant pas 40 ans) les plus en vue. Dans sa cinquième édition, celle de 2018 du classement Choiseul 100 Africa, que l’institut vient de publier, ils sont 10 leaders économiques de demain du Royaume à faire partie de la liste des entrepreneurs qui portent la croissance du Continent et qui feront l’Afrique de demain.

L’image et la réputation, le parcours et les compétences, le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership… tels sont les caractéristiques auxquelles on se réfère pour émettre un jugement et distinguer les uns des autres.

Le premier des dix Marocains figurant parmi les 100 lauréats est le directeur général adjoint de BMCI, membre du Directoire en charge de la banque d’entreprise, Idriss Bensmail (40 ans). Il se classe en huitième position sachant en cela que cette année, c’est l’Algérien Sahbi Othmani PDG de NCA-Rouiba (jus de fruits) qui figue en haut du podium devant le Nigérian Kabiru Rabiu (38 ans) DG de Bua Group et de l’Ivoirien Sébastien Kadio Morkro (37 ans), DG de Pétro Ivoire. La première Africaine figure en quatrième place et c’est une Sud-africaine, Zukie Siyotula(36 ans) PDG de Siyotula Holdings.

Deux compatriotes font partie du top 20. Il s’agit de Badr Alioua (38 ans) nouvellement à la tête de Wafa Salaf après avoir dirigé la banque privée d’Attijariwafa bank et sa société de gestion d’OPCVM Wafa Gestion pour laquelle il a d’ailleurs été classé 13ème.  La seule Marocaine de la liste est Sarah Kerroumi (38 ans), secrétaire générale de Ynna Holding, qui se positionne en 16èmeposition.

Viennent ensuite, Saâd Sefrioui (36 ans), DGA du groupe Addoha, classé 29ème, Marouane Ameziane (35 ans), directeur exécutif de la stratégie et du développement à l’OCP, classé 33ème, Omar Belmamoum (37 ans), PDG de Platinum Power, classé 43ème, Mohamed Ben Ouda (39 ans), PDG de Palmeraie Développement, 71èmeau classement, Kamil Senhaji (39 ans), directeur régional Afrique, Asie et Moyen-Orient de Galileo Global Education, classé 79ème, Moulay Mhamed Elalamy (30 ans), groupe Saham (ex-DG de Saham Assurance), classé 86ème en cela et enfin en 91èmeposition, Mohamed Alami Berrada, conseiller pour l’emploi au service de la Présidence du gouvernement.

In fine on peut dire que la cuvée 2018 est meilleure que celle de l’année précédente où huit Marocains figuraient parmi la centaine de jeunes leaders économiques africains. Chaud au cœur !

M.J.K

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Diapo: Troisième jour de folie au Jazzablanca

Jeudi 4 juillet a vu défiler une belle brochette de talents. Du Village Samsung au Jazz Club en passant par la scène BMCI et la scène Anfa, la 14ème édition de Jazzablanca a offert une troisième soirée au supplément d’âme.