Des Coréens misent 4 milliards à Tanger

PSA, Renault, Nissan, Volkswagen, Ford, Hyundai-Kia, Fiat-Chrysler… Ces constructeurs sont (ou seraient) concernés par l’inauguration de la nouvelle usine du groupe Hands Corporation.

Spécialisé dans la production de jantes en aluminium, ce nouvel équipementier qui débarque est une énième preuve concrète que les ambitions du Maroc sur l’échiquier de l’industrie automobile mondiale sont très réalistes. Au-delà des 4,3 milliards de dirhams d’investissement et des quelques 1.600 emplois qui seront crées, l’usine marocaine de ce fournisseur Sud-Coréen est non seulement sa première incursion en Afrique, mais elle s’ajoute à celle d’un autre groupe également spécialisé dans le même composant, en l’occurrence Citic Dicastal.

Avoir deux grands producteurs de jantes installés dans le royaume, qui l’eut cru ? Sauf peut-être Moulay Hafid Elalamy qui mène, tambour battant, son plan d’accélération industrielle. Il est sur tous les fronts et ne rate aucune inauguration. Il ne rate pas non plus les occasions pour vanter les atouts du Maroc face à des mastodontes méditerranéens de l’industrie automobile comme la Turquie. Tout un travail de fond qui porte (déjà) ses fruits. En effet, avec plus de 250 acteurs nationaux et internationaux opérationnels dans le royaume, l’industrie auto est désormais le premier poste d’exportation du Maroc avec 72,3 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à l’export en 2018.

À côté de cela, la ville de Tanger est devenue non seulement une véritable plaque tournante en la matière à l’échelon africain, mais elle a également pris une bouffée d’air frais et dynamisé son économie régionale. La destination Maroc prend encore du galon à l’International grâce à l’industrie automobile. Et ce n’est pas fini.

Hicham Bennani (Edito du jeudi 16 janvier publié dans Les inspirations Eco)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Encore des actes de hooliganisme au Maroc: douze individus arrêtés

Les services de la Sûreté provinciale de Safi ont arrêté douze individus pour leur implication présumée dans des actes de hooliganisme à l'issue du match ayant opposé samedi soir l'Olympic de Safi au club saoudien d'Ittihad Jeddah, pour le compte de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs champions.