Délais de paiement: Khalid Safir fait le point

Le Wali directeur général des collectivités locales, Khalid Safir, a mis en avant mardi à Rabat le rôle des comités régionaux de suivi dans la réduction des délais de paiement.

S’exprimant à l’occasion d’une rencontre sous le thème “Réduction des délais de paiement, une responsabilité collective”, il a souligné que la réduction des délais de paiement s’est érigée en priorité nationale conformément aux Hautes instructions du roi Mohammed VI.

Dans le cadre des efforts déployés par le ministère de l’Intérieur afin de trouver des solutions concrètes au niveau local, il a été procédé à la création de comités locaux et régionaux chargés du suivi et de recensement des cas de retard de paiement des marchés publics aux entreprises, de la part des collectivités territoriales, des sociétés de développement local (SDL) ou des services extérieurs des ministères.

Le Wali a ainsi fait état d’un premier bilan “encourageant” de ces comités, composés de représentants régionaux de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), des sous-ordonnateurs de l’État, des présidents des collectivités territoriales et de la Trésorerie générale du Royaume (TGR), des CRI (Centres régionaux d’investissement) et des chambres régionales d’industrie, de commerce et des services.

Les Walis et gouverneurs ont été aussi invités à assurer le suivi des cas de retard de paiement et à prendre les mesures adéquates afin de répondre à cette problématique, a-t-il fait savoir.

Le ministère a reçu quelque 210 procès-verbaux des comités régionaux qui se réunissent une fois toutes les deux semaines, a poursuivi Safir, notant que ces instances ont traité plus de 1500 cas dont 75% concernent les régions de Béni Mellal-Khénifra, Fès-Meknès et l’Oriental.

Le travail de ces comités a abouti également à des recommandations ayant trait notamment à la gouvernance, à la formation et à la sensibilisation.

Parmi les actions visant à fluidifier les délais de paiement de l’État et des collectivités territoriales, Safir a mis l’accent sur la mise en place d’un système de dépôt électronique des factures pour l’État et les collectivités territoriales ainsi que l’instauration de concert avec la CGEM d’un dispositif de suivi des réclamations lié automatiquement au site électronique créé, à cette fin, par la TGR.

Il a, enfin, saisi cette occasion pour donner le coup d’envoi à une campagne de sensibilisation dans les 12 régions du Royaume sur les mesures prises en vue de la réduction de délais de paiement.

De son côté, Leila Boufos, de la Direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP) relevant du ministère de l’Économie et des finances, a passé en revue les principales actions prises notamment pour la refonte en profondeur du modèle économique des établissements et entreprises publics (EEP) concernés sur les volets institutionnel, politique, d’investissement et leur plan d’affaires.

Il s’agit aussi de l’accompagnement des EEP pour l’évaluation de leurs procédures existantes et la mise en place d’un système informatisé permettant de suivre l’évolution des dettes échues et des délais de paiement, a-t-elle ajouté.

Elle a également souligné l’importance de la digitalisation/dématérialisation dans la gestion des paieries, les actes de contrôle et l’échange d’informations.

Pour sa part, Hammad Kassal, président de la commission Financement et Délais de paiement de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc, a appelé à la mise en place de nouveaux modes de paiement et de financement ainsi que des mécanismes incitatifs pour les entreprises “bons payeurs”.

Il a, de même, mis en avant le dispositif électronique cliquable mis en place par la Confédération renvoyant selon le type de créance aux plateformes mises en place par la TGR et la DEPP ou au Formulaire CGEM pour les créances inter-entreprises du secteur privé.

S.L; (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

L’actrice Amal Essaqr victime d’un vol pendant ses vacances (photos)

La célèbre actrice et animatrice marocaine, Amal Essaqr, a récemment révélé sur les réseaux sociaux qu'elle a été victime d'un vol pendant ses vacances à Tétouan.