Croissance: les prévisions de Bank Al-Maghrib « à relativiser »

La révision à la baisse de la prévision de Bank Al-Maghrib (BAM) de la croissance pour 2022 à 0,7% est à relativiser, compte tenu qu’elle ne tient pas compte des dernières précipitations pluviométriques, selon Attijari Global Research (AGR).

« Au terme de sa 1ère réunion de politique monétaire de l’année 2022, Bank Al-Maghrib maintient son taux directeur inchangé à 1,5% et revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’année 2022 à 0,7% contre 2,9% initialement. Néanmoins, cette prévision demeure à relativiser compte tenu qu’elle ne tient pas compte des dernières précipitations pluviométriques », indique AGR dans sa note « Weekly Hebdo Taux – Fixed Income » de la semaine du 18 au 24 mars.

L’institution a également révisé ses projections d’inflation pour l’année 2022 à 4,7%, soit un niveau record depuis environ trois décennies, rappelle la même source. Et d’ajouter que la Banque centrale a augmenté ses avances à 7 jours de 2,6 milliards de dirhams (MMDH) à 36,7 MMDH. Concernant ses interventions à long terme, elles ont augmenté de 400 millions de dirhams (MDH), suite notamment à l’expiration de 3 lignes de prêts garantis de 8,8 MMDH et la création de 3 autres lignes totalisant 9 MMDH. Ainsi, les interventions de BAM à travers ses opérations principales se sont établies à 79,1 MMDH.

Dans ces conditions, les taux interbancaires demeurent en ligne avec le taux directeur tandis que les taux MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) accusent une légère hausse à 1,43% sur la semaine.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page