Crédit du Maroc s’associe à la BERD

À l’instar de sa maison-mère Crédit Agricole France, Crédit du Maroc poursuit son engagement pour le financement d’une économie qui favorise la réduction des émissions de carbone. La banque enrichit ainsi son offre de financement des énergies vertes en lançant Green Value Chain, destinée aux PME qui respectent les principes d’une chaîne de valeur verte.

En sa qualité d’acteur important dans le financement de l’économie nationale, Crédit du Maroc s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Royaume dans le développement des ressources énergétiques renouvelables. Dans cette optique, la banque a officialisé son partenariat avec la BERD (Banque Européenne de Reconstruction et de Développement) en date du 2 avril 2019 pour créer l’offre “Green Value Chain” (GVC), un produit de financement des chaines de valeur vertes à destination des PME-PMI. À travers cette coopération, Crédit du Maroc renforce son positionnement RSE** en faveur du développement des énergies vertes.

Ainsi, au-delà des actions entreprises pour la réduction de sa propre empreinte environnementale, Crédit du Maroc étend son engagement à l’intégralité de sa chaîne de valeur et aux projets qu’il finance.
Ce lancement vient enrichir une large gamme de produits existants pour le financement de la transition énergétique :
Chamsy pour le financement de l’énergie solaire à destination des particuliers,  Greenergy, un produit à large portée pouvant bénéficier aux entreprises, aux professionnels et aux agriculteurs, mais également le financement des projets de grandes entreprises à travers son partenariat avec Unifergie ou Crédit Agricole Corporate and Investment Bank.

L’offre GVC s’inscrit dans la stratégie de développement du Crédit Agricole France dans le secteur des énergies vertes pour apporter aux clients du Crédit du Maroc une solution permettant d’optimiser leurs coûts énergétiques.

A.K.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Crédit du Maroc: des performances commerciales et financières favorables

Le Conseil de Surveillance du Crédit du Maroc, présidé par Monsieur Ismaïl Fassi-Fihri, a examiné lors de sa séance du 18 février 2020, l’activité et les comptes arrêtés au 31 décembre 2019 par le Directoire.