Crédit du Maroc: des performances commerciales et financières favorables

Le Conseil de Surveillance du Crédit du Maroc, présidé par Monsieur Ismaïl Fassi-Fihri, a examiné lors de sa séance du 18 février 2020, l’activité et les comptes arrêtés au 31 décembre 2019 par le Directoire.

Crédit du Maroc continue d’accompagner le développement de l’économie marocaine avec des emplois clientèle qui s’apprécient, à fin décembre 2019, de 7,8% à 44 199 millions de dirhams. Il est à noter que les créances en souffrance évoluent de manière maîtrisée de 1,4% à 3 520 millions de dirhams.
Les crédits aux particuliers progressent de 6,6% à 18 450 millions de dirhams, grâce à une bonne orientation de la production qui se monte à 4 592 millions de dirhams en 2019. Crédit du
Maroc porte ainsi ses parts de marché à 6,71% sur le crédit à l’habitat (+7 points de base) et à 7,30% sur le crédit à la consommation (+43 points de base).
S’agissant du marché des entreprises, Crédit du Maroc enregistre des performances favorables sur les crédits d’équipement (+7,6%), le crédit-bail (+10,6%) et les crédits court terme (+4,6%).
UNE DYNAMIQUE FAVORABLE SUR LES RESSOURCES – ENCOURS RESSOURCES BILAN +5,9%
Crédit du Maroc affiche une progression des ressources bilan, à fin décembre 2019, de 5,9% à 43 806 millions de dirhams, profitant de l’orientation positive des ressources à vue en
hausse de 9,4% à 29 330 millions de dirhams et de la bonne tenue des ressources d’épargne en évolution de 3,1% à 9 822 millions de dirhams.
Les ressources hors bilan connaissent également une évolution favorable, grâce aux solutions de diversification de l’épargne proposées aux clients, avec une production en forte progression
de 89,3% à 3 136 millions de dirhams au titre de 2019, tirée principalement par la collecte OPCVM qui s’apprécie de 179,2%.
UN DÉVELOPPEMENT SOUTENU DE LA BANCASSURANCE – PRIMES BANCASSURANCE NON VIE +8,7%
Crédit du Maroc continue de développer son activité bancassurance, avec des primes collectées en non vie en hausse de 8,7% à fin 2019, pour s’établir à 186,2 millions de dirhams.
Cette performance est liée à la fois à l’intérêt grandissant des clients envers les solutions de protection, de prévoyance et d’assistance proposées par Crédit du Maroc et à la nouvelle
démarche de conseil personnalisé mise en place.
UN PRODUIT NET BANCAIRE PORTÉ PAR LES DIFFÉRENTS MÉTIERS DU GROUPE – PNB CONSOLIDÉ +4,3%
Le produit net bancaire consolidé du Crédit du Maroc s’élève à 2 402,5 millions de dirhams à fin décembre 2019, en hausse de 4,3% par rapport à l’exercice précédent. Il est à noter
que le produit net bancaire du 4ème trimestre 2019 a progressé de 6,9% par rapport à la même période de 2018.
La marge nette d’intérêt évolue, en 2019, de 3,6% à 1 853,4 millions de dirhams profitant d’une hausse des volumes combinée à une optimisation continue du coût des ressources.
La marge sur commissions s’accroît, en 2019, de 4,6% à 419,3 millions de dirhams, du fait de l’élargissement de la base clientèle, de la hausse du taux d’équipement produit ainsi que de la
bonne performance des métiers spécialisés.

Le produit net bancaire a également bénéficié de la performance du résultat de marché qui se renforce en 2019 de 12,0% à 214,6 millions de dirhams.
Les filiales du Groupe Crédit du Maroc, quant à elles, affichent un PNB global de 172,0 millions de dirhams en 2019, en amélioration de +13,2% comparativement à 2018.
UN RÉSULTAT BRUT D’EXPLOITATION EN AMÉLIORATION – RBE CONSOLIDÉ +5,4% (HORS ÉLÉMENTS EXCEPTIONNELS ET NON RÉCURRENTS +6,3%)
Le résultat brut d’exploitation consolidé s’améliore, en 2019, de 5,4% à 1 110,9 millions de dirhams en intégrant des charges générales d’exploitation en hausse de 3,4%. Ces charges
incluent l’impact non récurrent du contrôle fiscal dont Crédit du Maroc a fait l’objet en 2019.
Le coefficient d’exploitation se situe en conséquence à 53,8%, en amélioration de 49 points de base par rapport à 2018.
Hors éléments exceptionnels enregistrés en 2018 (cession d’une partie du terrain des Arènes) et éléments non récurrents en 2019 (contrôle fiscal), le résultat brut d’exploitation ressort,
en 2019, en hausse de 6,3% à 1 164,7 millions de dirhams et le coefficient d’exploitation s’améliore de 91 points de base à 51,5%.
En termes d’investissement, Crédit du Maroc a engagé sur l’année 2019 un montant total de 272,2 millions de dirhams, porté pour l’essentiel par les investissements informatiques et le
projet du nouveau siège.
UNE HAUSSE CONTENUE DU COÛT DU RISQUE – COÛT DU RISQUE +6,6%, TAUX DE COUVERTURE 90,8%
Le coût du risque consolidé affiche, en 2019, une hausse de 6,6% à 321,1 millions de dirhams, tout en stabilisant le taux de coût du risque à 0,7%. Cette évolution découle
principalement d’une approche conservatrice concernant quelques dossiers sur le marché de l’entreprise et de l’anticipation des normes prudentielles locales.
Crédit du Maroc maintient par ailleurs sa politique prudente en matière de provisionnement avec un taux de couverture des créances en souffrance de 90,8% à fin 2019.
UNE CAPACITÉ BÉNÉFICIAIRE RÉSILIENTE – RÉSULTAT NET PART DU GROUPE -13,6% (HORS ÉLÉMENTS EXCEPTIONNELS ET NON RÉCURRENTS : +7,3%)
Le résultat net part du groupe Crédit du Maroc ressort, en 2019, en baisse de 13,6% à 508,8 millions de dirhams, en intégrant l’impact non récurrent du contrôle fiscal sur l’année 2019.
Après neutralisation des éléments exceptionnels 2018 et non récurrents 2019, le résultat net part du groupe 2019 progresse de 7,3% à 546 millions de dirhams.
Le Directoire du Crédit du Maroc proposera à la prochaine Assemblée Générale la distribution d’un dividende unitaire de 18,70 dirhams contre 8 dirhams au titre de l’exercice 2018. À ce niveau, le taux de distribution s’établit à 50,08%.
UNE SOLIDITÉ FINANCIÈRE CONFIRMÉE – RATIO DE SOLVABILITÉ 14,73%, LIQUIDITY COVERAGE RATIO (LCR) 138,3%
Les fonds propres consolidés du groupe Crédit du Maroc se renforcent de 3,9% à 6 511 millions de dirhams. Le ratio de solvabilité global ressort ainsi à 14,73% et le ratio Core Tier 1 à 11,50%.
Le ratio de liquidité LCR s’établit à 138,3% à fin décembre 2019.
L’endettement du Crédit du Maroc ressort à 2 125,5 millions de dirhams, en progression de 13,4%, en lien avec les besoins de couverture en devises de l’activité commerciale de la filiale Crédit du Maroc Offshore.

UN BILAN POSITIF DU PLAN STRATEGIQUE CAP 2020
L’année 2019 marque pour Crédit du Maroc un atterrissage réussi de son plan stratégique qui a atteint ses principaux objectifs et a pu générer une dynamique de développement et de transformation favorable, au bénéfice de ses clients, de ses collaborateurs et de ses partenaires au Maroc.
Sur le plan de la performance commerciale, Crédit du Maroc a réussi la réorganisation de son réseau commercial, a accéléré le financement des projets de vie de ses clients particuliers, a renforcé son positionnement sur la bancassurance et a investi fortement dans l’excellence relationnelle et l’approche conseil pour mieux satisfaire ses clients.
Sur le plan de l’efficacité opérationnelle, Crédit du Maroc a consolidé son avance sur les activités internationales et transformé plusieurs parcours client clés, notamment la dématérialisation des valeurs en agence, le crédit habitat, la  gestion des réclamations ou encore la monétique.
Sur le plan des ressources humaines, Crédit du Maroc a mis en place une gestion transparente, équitable et performante au service de ses collaborateurs, à travers l’encouragement de la mobilité interne, la mise en place d’un nouveau système de classification, la refonte du dispositif de rémunération et le développement de la formation continue.
Sur le plan de la solidité financière, Crédit du Maroc a renforcé ses fonds propres et la résilience de ses ratios réglementaires et s’est doté d’un dispositif rigoureux et anticipatif en matière de gestion des risques et de la conformité, renforçant ainsi son accompagnement responsable au développement économique du Maroc.
Enfin, sur le plan sociétal, Crédit du Maroc s’est engagé dans une démarche RSE qui s’est illustrée notamment à travers le lancement de la fondation Crédit du Maroc pour les œuvres sociales et l’obtention du label RSE de la CGEM.
Crédit du Maroc s’engagera sur la période 2020-2022 dans un nouveau projet d’entreprise, dont les orientations sont en droite ligne avec celles de sa maison mère, le groupe Crédit Agricole en France. Ce projet s’articule autour de trois piliers majeurs, à savoir, le client, l’humain et le sociétal et s’appuie sur des fondations solides et l’assurance d’un développement durable.
Il intègre également pleinement le soutien, en matière d’accès au financement et d’accompagnement, aux entreprises nouvellement créées et aux petites entreprises exportatrices, dans le cadre du programme national INTELAKA lancé le 3 février dernier, en réponse aux Hautes Orientations de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

COMPTES SOCIAUX
Au niveau des comptes sociaux, le produit net bancaire s’établit à 2 254,0 millions de dirhams, en croissance de 3,9% par rapport à 2018.
Le résultat brut d’exploitation progresse de 3,6% pour s’établir à 1 022,8 millions de dirhams. Il tient compte d’un montant des charges générales
d’exploitation de 1 261,6 millions de dirhams, en augmentation de 5,2%.
Le résultat net s’élève à 406,3 millions de dirhams, en hausse de 22,9% par rapport à 2018. Cette évolution tient compte d’une baisse du coût du risque de 38,9% ainsi que de l’impact du contrôle fiscal dont Crédit du Maroc a fait l’objet en 2019.
Le Conseil de Surveillance remercie le Directoire et l’ensemble des collaborateurs du Crédit du Maroc pour leur engagement et leur contribution aux réalisations de l’exercice 2019.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Opération du 15 juillet: les conditions pour regagner ou quitter le Maroc

La reprise des liaisons maritimes et aériennes, de et vers le Royaume, obéira à plusieurs conditions, a appris Le Site Info.