Covid-19: commercialisation du premier “liquide de lessive antibactérien Mio”

Ama Détergent, industriel marocain spécialisé dans la production de détergents et de désinfectants, vient de lancer la commercialisation, pour la première fois au Maroc, du premier ”liquide de lessive antibactérien Mio”.

Comme son nom l’indique, le nouveau produit élimine les bactéries, virus et champignons de toutes les lessives, et ce, indépendamment de la température du cycle de lavage. Mieux encore, grâce à sa formule avancée, il couvre les vêtements et les tissus d’une couche qui protège contre les bactéries pendant plus de 24H. Ces propriétés le rendent, ainsi, un produit incontournable pour les ménages et les entreprises marocaines durant la crise sanitaire, surtout qu’il a été scientifiquement prouvé que les produits de lessive normaux ne permettent pas une éradication significative des bactéries.

Le produit doit son efficacité à deux additifs nouvellement développés par un laboratoire allemand parmi des plus prestigieux du monde. D’ailleurs, le liquide lessive antibactérien Mio a été certifié en Allemagne comme au Maroc.

Avec le déconfinement qui s’approche à grand pas, les marocains ont besoin de maintenir la vigilance. “Le liquide de lessive antibactérien Mio” s’ajoute ainsi à toutes les gammes de produits développés et commercialisés par Ama Détergent pour munir nos concitoyens de tous les moyens pour se protéger et protéger leurs familles. 

Rappelons qu’en plus d’être réactive aux besoins du marché marocain en produits antibactériens, Ama Détergent a fait preuve d’une solidarité, d’une citoyenneté et d’une mobilisation exemplaires durant la crise sanitaire du Covid-19 en mobilisant ses ressources matérielles et humaines pour protéger le corps médical et sécuritaire de Casablanca et El Jadida, au front pour la lutte contre la pandémie.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc: un parti propose l’annulation de la célébration de l’Aïd Al-Adha

Le Parti de l'avant garde démocratique et socialiste (PADS) propose, ni plus ni moins, d'annuler purement et simplement la célébration du prochain Aïd Al-Adha.