Covid-19 au Maroc: le tourisme accuse des pertes colossales

Les pertes du secteur touristique conséquentes à la crise du nouveau coronavirus (covid-19) ont atteint 18,3 milliards de dirhams (MMDH) au terme des sept premiers mois de 2020, soit un retrait des recettes de 44,1%, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Pour le seul mois de juillet, le recul de ces recettes s’est situé à 90,1%, indique la DEPF dans sa note de conjoncture de septembre, ajoutant que les arrivées touristiques et les nuitées réalisées dans les établissements d’hébergement classés se sont repliées, à fin juin 2020, de 63,5% et 59,1% respectivement.

Afin de limiter l’impact néfaste de la crise du covid-19 sur le secteur touristique et d’accélérer sa relance, un contrat programme de 21 mesures, recouvrant la période de 2020 à 2022, a été signé le 03 août dernier, alliant acteurs publics et privés au niveau national et régional pour retrouver les performances d’avant crise.

Au niveau international, d’après l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), 115 destinations (53% de toutes les destinations dans le monde) ont assoupli les restrictions sur les voyages. De ce total, 2 ont levé toutes les restrictions alors que 113 maintiennent des restrictions en place.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

France: l’Assemblée nationale valide la prorogation de l’état d’urgence sanitaire

L'Assemblée nationale a voté, samedi, en première lecture, la prorogation de l'état d'urgence sanitaire en France jusqu'au 16 février, dans le sillage d'une recrudescence inquiétante de la pandémie du nouveau coronavirus.