Contribution de solidarité: nouvelles précisions de Benchaâboun

La contribution de solidarité, qui sera appliquée aux salaires de plus de 20.000 dirhams par mois, ne concerne que 1,24% des salariés, a fait savoir, vendredi à Rabat, le ministre de l’Economie, des finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

« Comme convenu avec les groupes de la majorité et de l’opposition à la chambre des représentants, le seuil de contribution de solidarité sera relevé de 120.000 à 240.000 dirhams annuels, soit à partir de 20.000 dirhams de salaire mensuel. A cet effet, la contribution de solidarité sera appliquée pour 1,24% des salariés », a précisé Benchaâboun, dans sa réponse aux interventions des conseillers de la Commission des finances, de la planification et du développement économique lors de la discussion générale du projet de loi de Finance (PLF) à la Chambre des conseillers.

Et de rappeler que pour les entreprises, la contribution de solidarité a été abaissée à 1 million de dirhams au lieu de 5 millions de dirhams. Le taux appliqué sera graduel, soit entre 1,5 % et 3,5% des bénéfices.

Le PLF-2021 repose sur trois orientations majeurs, à savoir l’accélération de la mise en œuvre du plan de relance de l’économie nationale, le lancement de la première phase de la généralisation de la couverture sociale, à partir du 21 janvier 2021, et le renforcement des bases de l’exemplarité de l’État et l’optimisation de son fonctionnement.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le Covid-19, une opportunité historique pour le Maroc (Laftit)

Le Maroc est en mesure de faire de la pandémie de la Covid-19 une opportunité historique pour favoriser son décollage économique et renforcer la cohésion sociale (...), a indiqué ce mercredi à Rabat le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit.