Change: le dirham se déprécie face au dollar en 2019

©LeSiteinfo

La monnaie nationale a enregistré une dépréciation de 2,4% par rapport au dollar américain en 2019, recouvrant un effet marché haussier de 0,8% et un effet panier baissier de 3,2%, suite à la dépréciation de l’euro de 5,2% vis-à-vis du dollar, selon Bank Al-Maghrib (BAM).

Face à l’euro, le dirham est ressorti en appréciation de 3%, précise BAM dans son rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l’exercice 2019, présenté, mercredi, devant SM le Roi Mohammed VI, par le Wali Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri.

Par rapport aux monnaies des autres principaux pays partenaires et concurrents, le dirham a été globalement en hausse, avec notamment des appréciations de 14,9% contre la livre turque, de 8,5% à l’égard du dinar tunisien et de 1,9% vis-à-vis du yuan chinois. Par conséquent, le taux de change effectif a augmenté de 2,6% en termes nominaux et tenant compte d’une inflation domestique inférieure à celle des pays partenaires et concurrents, cette appréciation est ressortie à 0,4% en termes réels.

En outre, la banque centrale souligne que la dynamique du marché interbancaire des changes s’est poursuivie avec un accroissement du volume moyen des échanges mensuels de devises contre dirhams de 21,2% à 21 milliards de dirhams (MMDH), notant qu’aucune opération d’adjudication n’a eu, en revanche, lieu en 2019.

S’agissant des opérations des banques avec la clientèle, le volume des échanges au comptant de devises contre dirhams est passé de 21,7 MMDH à 23,1 MMDH pour les achats et de 21,1 MMDH à 23,6 MMDH pour les ventes. Le solde de ces opérations est ressorti, par conséquent, négatif à 525 millions de dirhams (MDH), après avoir été positif à 536 MDH en 2018.

Quant aux transactions à terme ferme, les achats ont augmenté de 3,3% à 11,5 MMDH en moyenne tandis que les ventes ont diminué de 44,6% à 2,2 MMDH.

Selon le rapport, le volume des échanges des banques avec leurs correspondants étrangers s’est situé en moyenne mensuelle à 41,1 MMDH, en hausse de 11% par rapport à 2018, alors que les dépôts des banques en devises à l’étranger ont reculé de 19,4% à 6,8 MMDH.

Dans ces conditions, la position de change des banques (la valeur de leurs avoirs en devises nets des engagements, y compris ceux inscrits en hors-bilan) est revenue de 6 MMDH de dirhams en moyenne à 1,5 MMDH, et est demeurée positive tout au long de l’année, à l’exception des mois de juin, juillet et décembre.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Mobile banking: le Maroc « a perdu trop de temps » (Jouahri)

Le Wali de Bank Al-Maghrib (BAM), Abdellatif Jouahri, a plaidé, ce mardi, pour l'opérationnalisation et dans "les meilleurs délais" du mobile banking...