Ce qui va changer dans les Médinas de Marrakech, Fès et Rabat

Les programmes de valorisation des anciennes médinas de Marrakech, Fès et Rabat sont de nature à contribuer à la consolidation de la dynamique de développement que connaissent ces trois villes et au renforcement de leur attractivité touristique et culturelle, a affirmé le ministre du Tourisme, Mohamed Sajid.

Ces programmes, créateurs de valeur ajoutée, visent la promotion du patrimoine civilisationnel et humain des anciennes médinas, l’amélioration des revenus des artisans et le développement de l’économie sociale, a souligné Sajid dans une allocution prononcée devant le roi Mohammed VI à l’occasion de la présentation de ces programmes de valorisation d’anciennes médinas.

Sajid a, à ce propos, affirmé que le programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès sera réalisé au cours de la période 2018-2023 et portera sur la réhabilitation de 39 sites historiques d’activités économiques (Foundouks, ateliers, souks) et de 10 mosquées et écoles coraniques, la valorisation de 11 sites historiques, notamment l’horloge à eau et le musée de la culture juive, ainsi que la restauration de Dar Al Makina.

Ce programme, qui vient compléter celui relatif à la restauration des monuments historiques, conforte le programme en cours de réalisation et portant sur l’aménagement de 8 parkings d’une capacité de 3.600 places, le revêtement des voies, la rénovation du système de signalisation, et la mise en place d’un système d’information électronique pour le renforcement de l’offre touristique, a précisé Sajid.

Concernant l’ancienne médina de Marrakech, Sajid a fait savoir qu’il sera réalisé au cours de la période 2018-2022 et consistera en la mise en valeur des monuments historiques, le renforcement du système de signalisation et du réseau d’éclairage et la réhabilitation des foundouks traditionnels.

Ce programme, qui ambitionne d’accompagner l’élan de développement que connaît le secteur touristique au niveau de la ville ocre, porte aussi sur la mise en place de plateformes interactives d’informations touristiques, l’aménagement d’espaces publics (places, jardins, fontaines) et l’amélioration de l’accessibilité de la médina à travers l’aménagement de 6 parkings (1.000 places), dont deux souterrains.

Et d’ajouter que le programme de valorisation de l’ancienne médina de Rabat (2018-2021) porte, quant à lui, sur l’aménagement de la Place Bab El Had et des Places proches du Marché centrale, le renforcement du système de signalisation, la mise en place de plateformes interactives d’informations touristiques, le revêtement des ruelles (8 km) et la création de deux parkings souterrains à Bab El Had et Bab Chellah, d’une capacité totale de 1.090 places.

Ces programmes de valorisation feront, sans nul doute, des villes de Rabat, Marrakech et Fès des pôles touristiques par excellence, a-t-il affirmé.

Pour rappel, le roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Royal de Rabat, la cérémonie de présentation des programmes de valorisation des anciennes médinas de Rabat et de Marrakech et du programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès, ainsi que la signature des conventions y afférentes.

A cette occasion, le Souverain a ordonné l’élaboration de la 3ème phase du programme d’habitats menaçant ruine, faisant partie intégrante du programme de réhabilitation de l’ancienne médina de Casablanca pour une enveloppe globale de 300 millions de dirhams.
Une enveloppe budgétaire de près de 1,4 milliard de dirhams (MMDH) sera mobilisée pour la mise en œuvre des programmes de valorisation des anciennes médinas de Rabat et de Marrakech et du programme complémentaire pour la valorisation de l’ancienne médina de Fès, a souligné lundi le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit.

Kendji Girac enflamme la scène de Plage des Nations Golf City (VIDEO)

Suggestions d’articles

Deux Espagnols recherchés par Interpol arrêtés à Marrakech

Ils résidaient de manière illégale au Maroc.