Ce qu’a dit le PDG de la RAM à Pékin

L’aéroport international Mohammed V de Casablanca constitue un axe principal qui devra renforcer la connectivité de la Chine à l’Afrique Centrale et de l’Ouest, a indiqué, vendredi soir à Pékin, le Président directeur général de Royal Air Maroc (RAM), M. Hamid Addou.

S’exprimant lors d’une cérémonie organisée par la RAM à l’occasion de l’inauguration de la ligne aérienne directe Casablanca-Pékin, en présence de l’ambassadeur du Royaume en Chine, d’une forte délégation marocaine et de plusieurs responsables et hommes d’affaires chinois, M. Addou a souligné que cette nouvelle desserte permettra d’ouvrir de nouvelles horizons vers des liens de coopération plus larges dans l’avenir.

La RAM, a-t-il relevé, sera la première compagnie aérienne africaine à devenir membre à part entière de l’alliance “OneWorld”, ajoutant que les passagers au départ de Pékin pourraient bénéficier d’un réseau qui comprend plus de 1.069 aéroports dans 178 pays et territoires.

Le transport aérien ne sert pas seulement le secteur touristique, mais également les activités de commerce en ce sens que la Chine est le troisième plus grand partenaire commercial du Royaume, et cette nouvelle ligne devrait satisfaire un besoin fort exprimé par les opérateurs économiques des deux pays, a affirmé le responsable marocain, ajoutant que la RAM compte engager plus d’investissements afin de répondre aux besoins de mobilité des passagers marocains et chinois.

Outre le dynamisme du transport aérien transcontinental, cette inauguration atteste de la vitalité des relations sino-marocaines, a considéré M. Addou, ajoutant cette ligne “relie deux villes riches en histoire qui vivent au rythme d’une grande dynamique”.

“Trois fréquences par semaine sont aujourd’hui offertes. Nous espérons multiplier et développer davantage ces fréquences dans un avenir proche et nous sommes d’ailleurs en cours de négociation pour finaliser des partenariats avec des compagnies aériennes chinoises dans le but de mieux connecter cette route aérienne au réseau domestique Chinois”, a relevé le PDG de la RAM.

“Cette nouvelle ligne fait suite à la visite de SM le Roi Mohammed VI en Chine en 2016 et s’inscrit également en droite ligne des ambitions affichées par nos deux pays, concrétisées entre autres par la signature d’un mémorandum d’entente entre nos ministères du tourisme respectifs, ainsi que par la suppression des visas pour les ressortissants chinois souhaitant visiter le Maroc”, a affirmé M. Addou.

Selon le ministère du Tourisme, quelque 500.000 touristes chinois visiteront le Maroc en 2021, notamment grâce à cette nouvelle ligne, a précisé le responsable marocain.

Pour sa part, le Directeur du Musée national de Chine, M. Wang Chunfa a indiqué que l’année 2020 sera marquée par l’organisation d’un grand événement à savoir l’Année culturelle et touristique sino-marocaine, au cours de laquelle les deux pays mèneront des interactions sous plusieurs angles et à plusieurs niveaux dans les domaines du tourisme, de la culture, de l’artisanat ou encore du patrimoine culturel matériel et immatériel.

“Le Musée national de Chine devra coopérer avec l’Office national marocain du tourisme (ONMT) pour lancer le projet “Exposition sur la culture marocaine” au sein de notre musée en septembre prochain, ce qui permettra au public chinois de mieux découvrir la culture marocaine”, a annoncé le responsable chinois.

Il s’agit également de l’organisation de l’exposition “Couleurs du pays lointain – Trésors du Maroc” en coordination avec la Fondation nationale des Musées du Maroc (FNMM), a-t-il dit.

La suppression des visas pour les citoyens chinois en 2016 vient s’ajouter à l’inauguration de cette nouvelle ligne aérienne directe Casablanca-Pékin pour imprimer une nouvelle dynamique au processus des échanges bilatéraux, en particulier les relations humaines entre les deux pays, a noté le Directeur du Musée national de Chine.

La cérémonie organisée à cette occasion a été égayée par des partitions musicales savamment puisées dans le patrimoine ancestral andalou, couplée de morceaux de la musique moderne interprétés par de jeunes artistes marocains.

La soirée a également été marquée par des prestations de kung-fu exécutés avec brio par un groupe chinois outre un show artistique de dessin avec le sable au cours duquel une artiste chinoise a brillamment donné corps à de belles fresques, dont celle du périple effectué, au 14e siècle en Chine, par le célèbre voyageur marocain Ibn Battuta.

DH

Articles similaires

Suggestions d’articles

RAM: ce qui s’est passé lors d’un vol Paris-Marrakech

Un avion de la RAM a été dérouté dimanche en cours de vol à l’aéroport Bordeaux-Mérignac.