Casablanca: un nouveau délai accordé à la Samir

Le tribunal de commerce à Casablanca a accordé un nouveau délai à la SAMIR pour trouver un acheteur. La raffinerie a ainsi jusqu’à 22 avril pour tenter de sauver ce qu’il en reste.

Le tribunal avait fixé la date de ce lundi 22 janvier comme dernier délai pour la société avant de mettre définitivement fin à son activité.

Depuis le 5 août 2015, la SAMIR a fermé ses portes après la liquidation judiciaire annoncée en juin 2015. La raffinerie a été engloutie par d’énormes dettes envers plusieurs établissements et institutions publics et privés et a fait l’objet de nombreuses procédures judiciaires.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

Des chefs d’entreprises portugais attendus au Maroc

La Chambre de Commerce, d'Industrie et de Services du Portugal au Maroc (CCISPM) et le groupe de conseil EXUMAS organisent, du 11 au 14 décembre, une mission d’Affaires multisectorielle au Maroc.