Casablanca: El Othmani a fait des promesses aux chefs d’entreprises

Le gouvernement s’engage à interagir positivement avec les attentes de l’entreprise marocaine et à examiner les différentes propositions et recommandations issues de la 2ème Université d’été de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) dont les travaux ont pris fin ce samedi à Casablanca, a affirmé le Chef du gouvernement Saâd-Eddine El Othmani.

Intervenant lors de la cérémonie de clôture de cette 2ème Université d’été de la CGEM, El Othmani a assuré le secteur privé de la mobilisation et de la détermination de l’ensemble des départements gouvernementaux à mettre en oeuvre les différentes réformes qui visent à améliorer le climat des affaires, à encourager l’investissement et à stimuler l’entrepreneuriat.

Les recommandations formulées par les chefs d’entreprises à cette occasion seront examinées et étudiées minutieusement par le gouvernement et feront l’objet de débat et de concertation avec le patronat, a-t-il souligné, notant que certaines des propositions seront mises en application dans un avenir très proche alors que d’autres nécessitent la mise en place de certains mécanismes en vue de leur mise en oeuvre à moyen terme.

El Othmani a également réaffirmé la volonté du gouvernement d’accélérer le rythme d’exécution de plusieurs chantiers de réformes et de hâter l’adoption des différents projets de lois qui intéressent l’entreprise et qui sont toujours en discussion au Parlement.

Il a cité à ce propos l’amendement de la loi sur le partenariat public-privé, le projet de loi relatif à la simplification des procédures pour les investisseurs, le projet de loi relatif au financement collaboratif, relevant que ces textes législatifs répondent à une grande partie des attentes des opérateurs économiques et s’inscrivent dans le cadre d’une réforme profonde et fondamentale qui profite à l’économie en général et à l’entreprise en particulier.

Evoquant les initiatives prises par son gouvernement en faveur de l’entreprise marocaine, il a cité notamment la “décision courageuse “du remboursement des arriérés de TVA, la réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI), la mise en oeuvre de la charte sur la déconcentration, l’introduction d’une grande partie des attentes fiscales des entrepreneurs au sein du projet de loi de finances 2019, l’adoption prochaine du projet de loi cadre de la fiscalité et la signature d’un accord social avec la CGEM qui comprend plusieurs mesures de nature à stimuler l’économie et la croissance.

La séance de clôture de la 2ème Université d’été de la CGEM a été marquée par la signature d’une convention de partenariat entre la CGEM et le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour la mise en place et la gestion de l’institut de formation à l’entrepreneuriat et au middle-management.

Une convention de collaboration entre la CGEM et Afro Champions portant sur le renforcement de la coopération pour le développement de l’intégration africaine et une autre avec le Conseil national du patronat du Sénégal (CNP) portant sur l’organisation des jeux olympiques de la jeunesse ont également été signées à cette occasion.

Placée sous le Haut patronage du roi Mohammed VI, la 2ème Université d’été de la CGEM est marquée par la participation de plusieurs personnalités politiques et économiques nationales et internationales et de plus de 2000 entrepreneurs, universitaires et étudiants.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

CGEM: les administrateurs préparent l’après-Mezouar

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a abrité, ce mercredi 16 octobre, une réunion d’échanges et de concertation qui a connu la participation de 33 des 72 membres de droit de son Conseil d’Administration.