Carburants: la CTM critique les sociétés de distribution

©DR

Le directeur général de la société de transport CTM, Ezzoubair Errhaimini, a accusé les sociétés de distribution des carburants et les stations d’essence de ne pas baisser les prix des carburants comme convenu, rappelant la baisse phénoménale du prix des carburants sur le marché international.

Durant une conférence de présentation des résultats de l’activité annuelle de l’année précédente, le DG de la CTM a confirmé que les prix étaient supposés tendre à la baisse de 80 centimes du prix fixe actuel dans les stations d’essence.

Selon lui, la politique de libéralisation du secteur d’importation, de distribution et de commercialisation des carburants n’a pas atteint les objectifs prévus. A en croire ses conclusions, le consommateur marocain ne profite pas pleinement de la baisse du prix du pétrole dans les marchés internationaux.

Concernant les résultats financiers de la CTM,  Ezzoubair Errhaimini, a souligné que la société de transport a augmenté son chiffre d’affaires, par rapport aux résultats de l’année précédente, de 5,5%, soit 464 millions de dirhams. Le transport interurbain représente 83% du chiffre d’affaires.

La CTM a pu réduire ses coûts, notamment au niveau de la consommation d’essence qui représente une baisse de 2,6% pour un chiffre de 157.694.000 dirhams.

Ezzoubair Errhaimini a aussi fait savoir que le hangar de la société de transports comporte 231 autocars qui ont parcouru 45 millions de kilomètres durant l’année dernière, et ont pu transporter pas moins de 3,3 millions de voyageurs. Face à ces gains, le conseil administratif de la CTM a décidé de les distribuer à 43 dirhams par action à la bourse.

Selon le quotidien arabophone Assabah, le directeur général a soutenu, qu’au cours de cette année, l’entreprise visait le développement de la ligne CTM Premium, et ce en offrant plus de destinations et en ouvrant plus d’agences dans le royaume.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Léger repli des cours du pétrole en Europe

Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi au cours des échanges européens, pénalisés par les inquiétudes du marché concernant les tensions sino-américaines et en attendant la publication des stocks aux Etats-Unis.