Business Dialogue: Lydec partage son expérience en matière de sécurité hydrique

Sous le Haut Patronage du roi Mohammed VI, la Coalition Marocaine pour l’Eau (COALMA) et la CGEM organisent ce 13 mai à Marrakech, la 2ème édition du Business Dialogue sous le thème: « La gestion des risques liés aux ressources en eau, au service du développement local et des partenariats public-privé ».

Plateforme de partage d’expériences et de solutions, cet évènement a pour objectif de discuter des moyens de renforcer la sécurité hydrique du Royaume en mobilisant toutes les parties prenantes et en s’appuyant sur l’expertise du secteur privé en amont dans l’élaboration des stratégies et en faisant appel à des solutions innovantes diversifiées dont l’utilisation des ressources en eau non conventionnelles.

La rencontre est également l’occasion d’échanger sur le rôle des partenariats public-privé et des entreprises dans la promotion des usages rationnels et raisonnés de cette ressource vitale, sa préservation et sa valorisation, notamment à travers la recherche et l’innovation.

En tant que membre fondateur de COALMA, Lydec apporte sa contribution et participe à cet évènement d’envergure pour partager son expérience en tant qu’opérateur de référence de gestion des services publics qui accompagne le développement et l’urbanisation soutenue de la métropole casablancaise depuis 25 ans.

Jean-Pascal Darriet, Directeur général de Lydec, intervient dans le deuxième panel « Des accélérateurs de la gestion intégrée de l’eau, économie circulaire et eaux non conventionnelles : des opérateurs et gestionnaires sur le front ». Son intervention porte sur les actions mises en place par l’entreprise en faveur de la gestion durable de la ressource en eau, notamment à travers la mise en place de solutions techniques et de technologies innovantes (détection et réparation des fuites d’eau et réutilisation des eaux usées traitées dans l’irrigation et l’arrosage des espaces verts). 

Pour rappel, Lydec s’engage à agir en faveur de la gestion durable des ressources naturelles, de la biodiversité, et du climat, dans le cadre de sa Feuille de route Développement Durable 2030 qui s’articule autour de 3 engagements et 12 objectifs au service de la transition durable de la région Casablanca-Settat.

L’année dernière, Lydec a « écouté » environ 18.000 km de réseaux lors des opérations d’inspections nocturnes. Les équipes ont détecté et réparé près de 16.700 fuites d’eau au niveau des conduites, des branchements et des postes de comptage, économisant ainsi plus de 10 millions de m³ d’eau potable en 2021 et plus de 74 millions de m³ d’eau par rapport à 1997, ce qui équivaut au volume d’eau annuel nécessaire à plus de 1,2 million d’habitants.

« Nous sommes mobilisés en permanence pour optimiser le rendement et la performance de notre réseau de distribution d’eau potable. Nous agissons notamment sur la limitation des fuites d’eau en nous appuyant sur l’augmentation de la capacité de recherche des fuites à travers le renforcement des équipes dédiées à cette opération et du parc des détecteurs acoustiques fixes des fuites (2.200 détecteurs), et sur des techniques et technologies innovantes : modulation de pression, détections de fuite par gaz traceur, par imagerie satellite ou par des capteurs immergés intelligents », précise Jean-Pascal Darriet.

« C’est parce que la situation hydrique au niveau de nombreux bassins hydrauliques du pays est critique et que nous ne disposerons certainement pas d’assez d’eau dans les prochaines années, voire les prochains mois… que nous devons consommer responsable. Outre les technologies smart que nous utilisons pour la préservation de la ressource en eau, nous œuvrons pour mettre disposition des ressources en eau alternatives, notamment à travers la réutilisation des eaux usées traitées », souligne le DG de Lydec.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page