Bonne nouvelle pour le paiement électronique au Maroc

©DR

Dans un contexte de plus en plus concurrentiel et suite à sa fusion avec Maroc Telecommerce, le Centre Monétique Interbancaire a fait appel à l’agence digitale VOID pour la refonte de son site institutionnel et la mise en place d’outils web performants afin de mieux communiquer autour de son activité et de promouvoir le paiement par carte bancaire au Maroc.

Ce projet aux multiples enjeux stratégiques s’inscrit dans un contexte de digitalisation et de bancarisation inédit, alors que le Royaume voit se développer le paiement dématérialisé et le e-commerce.

Le nouveau site institutionnel du CMI a pour objectif d’incarner les valeurs de confiance, de proximité et de simplicité portées par l’organisation. Le projet de refonte du site a répondu à des enjeux liés au contenu, au branding et à l’ergonomie de la plateforme.

C’est une bonne nouvelle pour le paiement électronique qui a longtemps souffert d’un manque de confiance de la part du consommateur marocain, plus habitué à avoir recours aux espèces pour ses dépenses quotidiennes. En tenant compte du volume des paiements en liquide, les transactions par carte ont longtemps été négligeables et centralisées dans trois villes économiques et touristiques du pays.

Cependant depuis quelques années, l’usage de la carte bancaire a connu une progression fulgurante en nombre d’opérations et en montant, notamment à l’initiative du CMI et grâce à ses nombreuses campagnes de communication et de pédagogie. Le canal digital a notamment permis à ce spécialiste marocain de la monétique de se rapprocher de ses utilisateurs-cibles et de sensibiliser sur les nouveaux moyens de paiement et la sécurité des opérations de paiement par carte.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Travailleurs étrangers en Espagne: les Marocains en tête

Un total de 273.901 Marocains étaient affiliés à la sécurité sociale en Espagne au premier semestre 2019, indique vendredi le ministère espagnol du Travail, des migrations et de la sécurité sociale.