Bombardier ambitionne de développer l’écosystème ferroviaire marocain

Bombardier Transport, leader mondial des technologies ferroviaires, a annoncé ce jeudi ses plans pour mettre en place un cluster industriel ferroviaire au Maroc, visant à stimuler l’écosystème local pour servir non seulement le marché marocain, mais aussi développer des opportunités d’affaires en Afrique et fournir en partie les projets européens du groupe.

L’annonce a été faite lors d’un événement Fournisseurs organisé à Casablanca où Bombardier Transport a présenté sa stratégie marocaine aux fournisseurs locaux et étrangers et une assistance composée de représentants d’organisations gouvernementales et professionnelles.

“Le continent africain fait face à d’importants enjeux de mobilité pour accompagner son urbanisation croissante et faciliter le développement économique des villes clés”, a déclaré Taoufiq Boussaid, Président de Bombardier Transport Maroc. D’après lui, “le Maroc est l’endroit logique pour installer notre plateforme stratégique industrielle africaine. Ce pays est déjà en avance grâce à des projets d’investissement solides en matière d’infrastructure ferroviaire, de matériel roulant pour les chemins de fer et de réseaux urbains”.

Bombardier Transport et le groupe canadien d’ingénierie, NTS Consulting, travaillent déjà ensemble au Maroc et comptent élargir cette collaboration afin de garantir une forte présence au niveau local.

Rappelons qu’en 2011, Bombardier Transport a remporté son premier contrat au Maroc pour renouveler 14 trains électriques de l’ONCF opérant sur la ligne Casablanca-Rabat. Ensuite, en 2014, la société a gagné un contrat de signalisation pour équiper la ligne ONCF entre Casablanca-Kénitra et Sidi Yahya- Tanger avec le Système Européen de Gestion du Trafic Ferroviaire (ERTMS Level 1). Bombardier Transport Maroc est basée à Casablanca, avec un capital social de 29.3 millions de dirhams.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Covid-19: l’ONCF mobilisé pour assurer la continuité du transport des marchandises

L'Office national des chemins de fer (ONCF) a rassuré, ce lundi, sur la continuité du transport ferroviaire de marchandises, et ce en droite ligne avec les instructions des autorités relatives à la gestion du nouveau coronavirus (Covid-19).