Maroc: des groupes espagnols permettront aux zones éloignées de se doter d’internet

Le gouvernement marocain vient de signer un contrat de 125 millions d’euros avec les deux compagnies espagnoles Hispasat et Quantis afin de fournir la technologie d’internet par satellite (bande Ka) à 80% des écoles.

Dès 2017 , l’opérateur Hispasat entend mettre en orbite le satellite H30W6,  qui devra arroser l’ensemble du territoire marocain. Ce dispositif de connexion satellite, spécialement conçu pour le royaume,  offrira des services de haut débit sur tout le territoire pendant une durée de vie prévue de 15 ans.

Hormis les écoles marocaines, les deux opérateurs visent aussi les entreprises et les particuliers dans les régions lointaines. Ils annoncent que leur but n’est pas de concurrencer les opérateurs locaux, mais plutôt d’offrir un service là où le câble ou l’ADSL ne sont pas disponibles. Des clients provenant de l’Atlas, de Dakhla et de Laayoune utilisent déjà les services d’Internet par satellite.

Selon Juan Cuberes, directeur de Nortis (filiale marocaine de Quantis), « la communication par satellite permet à un pays comme le Maroc, qui manque d’infrastructures sur une grande partie de son territoire, de combler la fracture numérique et d’offrir aux utilisateurs, où qu’ils soient, la même qualité de connexion », rapporte El Mundo.

L’opérateur Nortis n’en est pas à son premier projet avec le Maroc. L’entreprise espagnole a réalisé pour le compte du ministère de l’Education nationale le programme « Genie 3 ». L’année dernière, plus de 4000 écoles des zones rurales reculées ont été connectées à Internet en un temps record. « Un exploit que seul le satellite permet de faire », annonce Ignacio Sanchis , directeur commercial d’Hispasat.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page