Banques: le besoin de liquidité s’atténue légèrement

Le besoin en liquidité des banques a enregistré en novembre 2021 une légère atténuation pour se situer en moyenne hebdomadaire à 71,2 milliards de dirhams (MMDH) après 73,8 MMDH le mois précédent et 83 MMDH en septembre, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Dans ce contexte, le volume des injections de liquidité par Bank Al-Maghrib s’est établi en moyenne à 83,3 MMDH, avoisinant son niveau enregistré en octobre 2021 (84,2 MMDH), précise la DEPF dans sa note de conjoncture de décembre 2021.

Les interventions de la Banque Centrale ont porté sur les avances à 7 jours sur appels d’offre (34 MMDH après 32,8 milliards en octobre), les prêts garantis accordés dans le cadre des programmes de soutien au financement de la TPME (24,7 milliards de dirhams après 25,8 milliards) et les opérations de pension livrée (24,5 milliards de dirhams après 25,6 milliards), poursuit la DEPF.

Quant au taux interbancaire moyen pondéré au jour le jour (TIMPJJ), il se maintient, depuis le 18 juin 2020, en évolution quasi stable, alignée sur le taux directeur à 1,50%, fait savoir la DEPF qui note que le volume moyen des transactions interbancaires s’est accru par rapport à octobre dernier de 7,6% pour atteindre 3,1 MMDH en novembre 2021.

Concernant l’évolution des taux débiteurs, le taux moyen pondéré global a enregistré une légère hausse, en glissement trimestriel, de 3 points de base (pb) pour atteindre 4,35% au troisième trimestre 2021, après une baisse de 13 pb au T2-2021.

Cet accroissement a concerné les taux des crédits à l’équipement (+69 pb à 4,79%) et à l’immobilier (+20 pb à 4,72%), alors que ceux des crédits de trésorerie ont stagné à 4% et ceux des crédits à la consommation ont reculé de 13 pb à 6,51%.

AS


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page