Aziz Akhannouch préside la cérémonie d’ouverture du Festival de l’olivier

Le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch, a présidé, mardi à Ouezzane, la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition du Festival national de l’olivier qui se tient du 21 au 24 novembre courant.

L’organisation de ce festival, qui connait cette année la participation de plus de 60 exposants, représentants d’organisations professionnelles agricoles, coopératives et GIE, traduit la dynamique insufflée par le Plan Maroc Vert pour la promotion et le développement de la filière oléicole qui constitue un pilier de développement de l’agriculture dans la région, indique un communiqué du ministère de l’Agriculture.

Ce festival, qui se veut un espace de rencontre entre professionnels, chercheurs et différents intervenants du secteur, met en place un espace de conseil agricole à la disposition des agriculteurs pour leur permettre de prendre connaissance des bonnes pratiques et des techniques modernes de production, fait savoir le communiqué.

Cette cérémonie d’ouverture a été marquée par la remise à des agriculteurs d’équipement et de matériel de récolte d’olives, opération qui s’inscrit dans le cadre d’une convention avec le département de l’agriculture.

Par ailleurs, Aziz Akhannouch a effectué une visite au chantier du projet d’aménagement hydroagricole du périmètre Asjen associé au barrage Oued El Makhazine, qui s’étend sur une superficie de 2500 hectares et dont le coût s’élève à 580 MDH, pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux, relève la même source.

Les composantes du projet comprennent la réalisation d’une station d’exhaure et d’une station de reprise, la réalisation d’un bassin de régulation, des conduites de refoulement et d’adduction, d’une station de filtration, d’un bassin de stockage d’eau d’irrigation et de réseaux d’irrigation.

Visant la mobilisation et l’économie d’eau d’irrigation, l’amélioration des revenus des agriculteurs, et la contribution au développement économique et social de la région, le projet bénéficiera à 5 000 agriculteurs et 29 douars.

Ce projet ambitieux, financé en grande partie par un don de l’Etat du Qatar, permettra d’accroître le revenu des agriculteurs de 5 000 à 30 000 dirhams à l’hectare et de créer un million d’emplois par an pour la période des travaux.

Le ministre a précisé que ce projet est en droite ligne avec la stratégie du Plan Maroc Vert qui vise à encourager les petits agriculteurs, principaux bénéficiaires de ce projet, indique le communiqué.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page