Après le pont à Haubans, d’autres projets vont voir le jour

©DR

Inauguré ce jeudi, le Pont à Haubans de Rabat a mobilisé des investissements de 3,2 milliards de dirhams. Il fait partie d’un plan supervisé par la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) visant à asseoir une connectivité des centres-villes aux périphéries dans le but de faciliter le trafic de la capitale et garantir la fluidité de circulation vers les quartiers adjacents et vers la nouvelle ville de Tamesna.

Ce nouvel axe autoroutier est connecté à l’autoroute Casablanca-Rabat au nord de Témara.

La réalisation des autoroutes relève d’un défi stratégique pour le Royaume qui table, non seulement sur la mise à niveau de ses infrastructures, mais également sur l’allégement des charges financières relatives à la réalisation des autoroutes.

Avec la mise à jour du 2ème Schéma d’Armature Autoroutier National (SAAN2) à l’horizon 2030, le ministère de l’Équipement, du Transport et de la Logistique ambitionne de doter le Royaume de nouvelles lignes autoroutières reliant Marrakech à Fès en passant par Béni Mellal et Khénifra (480 km), Fès à Tétouan (231 km), Taourirt à Nador (80 km) et Oujda vers les frontières algériennes sur une distance de 22 km.

La réalisation du réseau autoroutier national a mobilisé des investissements de près de 45 milliards de dirhams, financés à hauteur de 20% par ADM et des donateurs étrangers.

Le Plan routier à l’horizon 2035 prévoit, en outre, la construction de 1.800 km sur les 20 à 25 prochaines années, outre la sauvegarde du patrimoine routier et le désenclavement du monde rural, l’amélioration du niveau des services du réseau, la réalisation de 600 km supplémentaires de voies express et l’élaboration d’un programme national supplémentaires dédié aux routes rurales.

Le Plan routier 2035 vise également la réalisation de 3400 km d’autoroutes, 5500 km de routes et 2100 km de voies express pour un investissement global de 96 milliards de dirhams.

Il a, de même, pour objectif de moderniser le réseau existant en réaménageant 7000 km de routes pour un budget de 55 milliards de dirhams, d’élargir et renforcer 24000 km de routes, reconstruire 300 grands ouvrages et restaurer 100 ouvrages pour un montant de 70 milliards de dirhams, alors que 30 milliards de dirhams seront dévolus aux routes rurales pour la réalisation de 30.000 km d’ici 2035.

Actuellement, ADM construit, entretient et exploite un réseau autoroutier concédé de 1.800 km au total. Au 31 décembre 2015, ce réseau comptait 1.588 km en exploitation et 184 km d’autoroutes en cours de construction. Le reste est programmé à moyen-terme.

L’effort d’investissement a aussi permis de doter le Royaume d’un réseau autoroutier dense et d’un réseau ferroviaire de plus de 2.000 km, desservant 80% de la population urbaine et transportant 40 millions de tonnes de fret par an.

(avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc: brume et temps assez froid ce mercredi

Les prévisions météorologiques pour la journée du mercredi 02 décembre 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.