Al Omrane fait le bilan de l’année 2017

Abdelahad Fassi Fehri, ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, et Vice-Président du conseil de surveillance du Holding Al Omrane a félicité le GAO lors de son conseil de surveillance qui s’était tenu le vendredi 29 juin 2018 , en présence de Fatna El-K’Hiel, Secrétaire d’Etat, auprès du ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, chargée de l’Habitat et des membres du Conseil de Surveillance, des réformes managériales et de modernisation de la gestion engagées, et qui ont été menées dans le cadre de “Cap2020” mis en place en l’année 2016.

Le Président a encouragé le Groupe Al Omrane pour l’ensemble des performances positives atteintes au titre de l’année 2017. “Ce résultat est le fruit de l’implication effective des différents acteurs et partenaires institutionnels, il a permis la régularisation de plus de 203.110 titres fonciers à fin 2017, et engendré un impact social positif en faveur des citoyens ne disposant pas de titres fonciers individuels de leurs biens acquis depuis plus de trois décennies pour certains cas,” indique un communiqué du groupe parvenu à Le Site info.

Le Vice-Président du Conseil de Surveillance a rappelé que la raison d’être du Groupe Al Omrane consiste à la mise en œuvre de la Politique Gouvernementale dans le domaine de l’Habitat à travers la réalisation de projets qui visent la satisfaction des besoins des catégories sociales ciblées tout en ayant le souci de maintenir les équilibres financiers surtout et l’optimisation dans la rationalisation des dépenses pour l’atteinte d’une justice spatiale.

Le Conseil s’est également félicité du démarrage des actions de la Fondation Al Omrane et de celui de l’Académie Al Omrane, ainsi que la mise en place de la nouvelle entité chargé du « Service citoyens et réclamations ».

Le Président du Conseil a salué l’engagement du Groupe dans la voie de développement durable non seulement à travers la mise en place de son plan de gestion environnement et sociétal mais également à travers son initiative en tant que premier opérateur public à intégrer le financement vert et social dans le cadre de l’émission obligataire de 1 milliard de Dirhams autorisé par le Conseil de Surveillance de février 2018. Cette émission qui a obtenu l’avis de recevabilité de l’ANMC, vise à renforcer l’engagement effectif du Groupe dans la réalisation de projet s’inscrivant dans la politique de Développement Durable et social. Elle permettra d’accompagner le groupe à travers la mise en place d’un financement adéquat pour ses projets futurs s’inscrivant en autres dans la durabilité et la responsabilité sociétale et ce en vue d’asseoir sa vocation d’entreprise citoyenne à fort impact socio-économique. Le montant levé au titre de cette émission obligataire sera donc destiné au financement des projets à impact économique, social et environnemental positif.

Pour sa part Badr Kanouni, Président du Directoire d’Al Omrane a indiqué qu’au terme de l’exercice 2017, le groupe a mobilisé un investissement de plus de 5,2 milliards de dirhams et un chiffre d’affaires qui s’est situé à plus de 5 milliards de dirhams, ce qui a permis de mettre en chantier 18.804 unités et d’achever 22.834 unités en hausse par rapport à 2016, respectivement de 5% et 14% ; pour la mise à niveau urbaine : 131.493 unités ont été mises en chantier dont 124.663 achèvements.

Au cours de cette décennie, le groupe Al Omrane a pu réaliser un investissement cumulé de 72,5 milliards de dirhams et produire 465.000 unités de logements et permettre ainsi à 1,5 million d’habitants des bidonvilles d’améliorer leurs conditions d’habiter et à 5 millions d’habitants d’améliorer leurs conditions de vie grâce à de la restructuration de leurs quartiers.

Suggestions d’articles

La réaction de Clarence Seedorf après Maroc-Cameroun

le Maroc s’est imposé vendredi 16 novembre au complexe Mohammed V de Casablanca face au Cameroun.