Akhannouch a échangé avec un responsable de la Banque mondiale

Le Royaume du Maroc compte sur le soutien de la Banque mondiale (BM) pour l’accompagnement de la nouvelle stratégie du secteur agricole, qui aura besoin de partenaires aussi forts et engagés que cette institution financière mondiale, a souligné, ce lundi soir à Marrakech, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch.

Akhannouch, qui a eu des entretiens avec le directeur du département Maghreb et Malte au sein de la BM, Jesko Hentschel, en marge de la 2ème Conférence ministérielle annuelle de l’Initiative africaine d’adaptation aux changements climatiques (Initiative AAA), a affirmé que le Maroc considère la BM comme un partenaire engagé et fiable, qui a fortement accompagné le secteur agricole et le Plan Maroc Vert (PMV) depuis son lancement.

Lors des échanges avec Akhannouch, le responsable de la Banque mondiale a affirmé être favorable à l’accompagnement de la nouvelle stratégie du secteur agricole et réitéré son engagement à étudier les projets de collaboration possibles une fois la stratégie lancée.

Hentschel, qui a mis en relief la coopération liant le Maroc et la BM dans le domaine agricole, s’est dit très impressionné par les résultats du PMV avec des investissements considérés comme les plus grands du genre dans la région dans le secteur agricole, tout en saluant le cap stratégique pris grâce au PMV et les orientations mises en œuvre par ce Plan.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec Akhannouch, Hentschel a affirmé que les échanges entre les deux parties ont également concerné la question de l’évaluation de la première phase du PMV, l’adaptation du secteur agricole aux changements climatiques et l’intégration des nouvelles technologies et du digital dans le secteur, relevant que la Banque Mondiale est prête à renforcer sa coopération dans ce domaine.

M. Hentschel, qui était accompagné de Chakib Jenane, practice manager région MENA/Afrique 4 (Mali et Sénégal), Mohamed Medouar, spécialiste senior en agriculture (Rabat) et David Treguer, agro-économiste senior (Washington), a félicité le Maroc pour la tenue de la 2è Conférence ministérielle annuelle de l’Initiative AAA et la qualité des intervenants, relevant que cette rencontre revêt une grande importance pour des pays qui travaillent ensemble pour lutter contre les changements climatiques dans le secteur agricole.

Il a également loué l’Initiative AAA qui, selon lui, va avoir des résultats concrets indéniables sur le Continent africain.

La conférence ministérielle annuelle de l’Initiative AAA aura lieu, mardi à Benguérir, avec la participation de plus de 20 ministres africains, des représentants de gouvernements africains, d’institutions financières internationales telles que la BM, la FAO, la Banque africaine de développement (BAD), des bailleurs de fonds ainsi que de plusieurs scientifiques de renommée internationale.

Lancée et portée par le Maroc durant la COP22 en 2016, l’initiative pour l’adaptation de l’agriculture Africaine a pour ambition de réduire la vulnérabilité de l’agriculture dans le Continent face aux changements climatiques.

Elle se distingue par une démarche pragmatique orientée vers la promotion de projets à fort potentiel au bénéfice des peuples africains et le financement de projets prioritaires de nature à lutter contre les impacts des changements climatiques sur l’agriculture en Afrique, tout en assurant la sécurité alimentaire de tous les Africains.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Des chefs d’entreprises portugais attendus au Maroc

La Chambre de Commerce, d'Industrie et de Services du Portugal au Maroc (CCISPM) et le groupe de conseil EXUMAS organisent, du 11 au 14 décembre, une mission d’Affaires multisectorielle au Maroc.