Agadir: la faillite de Thomas Cook est toujours d’actualité

Suite à la faillite du voyagiste anglais Thomas Cook, le Directeur général de l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), Adel El Fakir, a rencontré, jeudi à Agadir, les hôteliers partenaires du groupe britannique, afin d’assurer le passage en douceur du séjour des touristes clients du voyagiste anglais.

La préoccupation première de cette rencontre, à laquelle ont pris part le wali de la région de Souss-Massa, le directeur général de l’ONMT et le président du Conseil régional du tourisme d’Agadir ainsi que des hôteliers partenaires de Thomas Cook, est de “garantir que l’ensemble des clients du voyagiste anglais puissent terminer leur séjour normalement et que leur rapatriement se passe dans les meilleures conditions”, indique un communiqué de l’Office.

Il ajoute que seulement 268 touristes du voyagiste sont encore à Agadir actuellement. Selon la même source, les hôteliers de la capitale du Souss ont pris l’engagement de garantir le séjour des clients du voyagiste, qui a mis la clef sous la porte en début de semaine. Jeudi, les hôteliers de Marrakech se sont portés garants pour les touristes actuellement en séjour dans la ville ocre.

Par ailleurs, certains hôtels dans d’autres régions du Maroc, non concernés par cette affaire, se sont spontanément proposés pour accueillir des touristes de Thomas Cook en cas de besoin, fait savoir l’ONMT.

C’est ainsi une véritable chaîne humaine qui est en train de se mettre en place, se réjouit l’Office. Le Maroc, poursuit-il, démontre ainsi que sa vocation touristique est bien ancrée chez les opérateurs du secteur, en particulier chez les hôteliers, et que sa réputation de pays accueillant est plus que jamais prouvée, soulignant que l’ambassade du Royaume-Uni au Maroc ainsi que la majorité des médias européens, en particulier français et belges, ont d’ailleurs salué la démarche marocaine.

Témoignant de cette démarche salutaire, Jomway, une touriste de Manchester venue visiter Marrakech pour deux semaines, assure ne pas avoir été “découragée par la faillite de Thomas Cook. Nous n’avons pas été affectés du tout, nous avons apprécié notre séjour”, a-t-elle déclaré.

Son compatriote, Nicol, venu de Sheffield, a exprimé sa satisfaction de son séjour, et affirmé que “tout s’est passé dans la simplicité depuis l’effondrement de Thomas Cook”, assurant n’avoir eu “aucune difficulté et a trouvé l’hôtel fabuleux”. Pour sa part, Anciot, une Bruxelloise, a indiqué qu’elle passe de “très bonnes vacances dans un très bel hôtel”, soulignant que ce dernier ne leur a “jamais demandé de payer des extras”.

La rencontre de l’ONMT avec les hôteliers d’Agadir a également porté sur la sécurisation des parts de marchés perdus et le risque sur les sièges aériens laissées. L’ONMT a mis à contribution l’ensemble de ses délégations à l’étranger afin de trouver des solutions pour démarcher d’autres tours opérateurs et récupérer rapidement les parts de marché perdues, ainsi que les capacités aériennes, conclut le communiqué.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Des croissants tuent deux jeunes à Agadir

Deux jeunes hommes sont décédés et un autre a été admis en réanimation, ce samedi matin, suite à une intoxication alimentaire.