Avec 1.5%, la croissance espérée ne sera pas au rendez-vous

Même si les chiffres contrarient Benkirane, le haut commissaire au plan revendique une situation difficile de l’économie marocaine.

Lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui consacrée à la situation économique du Maroc, Ahmed Lahlimi, le haut commissaire au plan a affirmé que le taux de croissance n’excèderait pas 1.5% cette année, c’est à dire bien loin des prévisions du gouvernement d’atteindre 4.5%.

Lahlimi semble avoir trouvé la formule pour relancer l’économie et booster la croissance. Il a notamment déclaré : «L’Etat doit procéder à des investissements en commun avec le secteur privé, surtout dans le secteur industriel, pour semer la confiance au sein des milieux des hommes d’affaires et pour encourager les investisseurs à s’orienter vers l’industrie.»

Il a ajouté : «L’investissement doit s’opérer dans les secteurs productifs, surtout l’industrie, et ceci nécessite l’élaboration d’un plan stratégique.»

Il considère que l’intervention de l’Etat est essentielle et qu’il faut bannir l’idée selon laquelle l’Etat doit lever la main sur l’investissement dans ce domaine. Le gouvernement est-il prêt à appliquer les recommandations du haut commissaire ?

M.D.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page