Séville: le caftan marocain a brillé au pavillon Hassan II

Le caftan marocain a brillé de mille feux au pavillon Hassan II à Séville lors d’un défilé, vendredi soir 22 novembre 2019, consacré à cette superbe tenue traditionnelle marocaine. La cérémonie, qui entre dans le cadre du mois du Maroc à la Fondation Trois Cultures de la Méditerranée, fut un moment haut en couleur pour célébrer cette pièce incontournable de la tradition vestimentaire marocaine.

Sur le podium, deux jeunes marocains ont rivalisé de créativité pour présenter cette tenue sous un angle moderne et innovant tout en révélant sa beauté et son élégance. A travers ses créations, le jeune styliste Bilal Azzouz a réussi un subtil mélange d’authenticité et de modernité. Les somptueuses pièces richement ornées et rehaussées avec des broderies faites à main, ont conquis le public sévillan. Des tenues spectaculaires aux sequins scintillants et motifs fleuris qui témoignent du savoir-faire ancestral des mâalem marocains. Bilal Azzouz a déjà fait parler de lui en 2016 quand il fut invité à présenter ses créations lors de la passerelle New Models, dans la capitale andalouse.

La jeune designer Hind Asselman, qui s’inspire de la pure tradition du nord du Royaume, a présenté une collection inspirée du “Mendil”, le tissu porté par les femmes de cette région. Cette originaire de Tétouan a confectionné une ligne qui se veut une rencontre fusionnelle entre le monde arabe et européen. « Je travaille mes créations sur la base du mendil, où je revendique l’artisanat du nord du Maroc et je la mets en valeur. C’est en fait mon cachet en tant que styliste”, explique-t-elle. Des tenues sublimées par des accessoires, qui ne sont pas sans rappeler des atours portés par les femmes andalouses.

“A travers cette collection présentée aujourd’hui dans le cadre du mois du Maroc à Séville, je souhaite transmettre les valeurs de la tolérance, la diversité et le vivre-ensemble car la mode peut être un vecteur de rapprochement et d’entente. Il est question aussi de mettre en lumière la richesse de notre artisanat et la diversité du patrimoine marocain”, plaide-t-elle.

Et pour finir en beauté, Juliette Paris, l’enseigne créée par deux stylistes françaises basées au Maroc a présenté des pièces aux lignes épurées et équilibrées qui s’inspirent de la pure tradition marocaine. Une collection flamboyante qui reflète la passion de ces deux stylistes françaises, tombées sous le charme de cette tenue traditionnelle marocaine, synonyme de finesse et de haute couture. Perlages ou broderies à motifs dorés ou argentés, les tenues des deux Marocaines d’adoption donnent la pleine mesure à la doigté des artisans marocains.

Le mois du Maroc à Séville, organisé avec le concours du ministère chargé des Marocains résidant à l’étrangers, est une rencontre annuelle qui présente la culture marocaine sous ses multiples facettes.

Séquences musicales, expositions artistiques ou projections cinématographiques, les différentes expressions de la scène culturelle marocaine sont présentées durant cette manifestation au public sévillan et andalou en général dans le but de renforcer le rapprochement entre les deux rives.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le discours historique de Feu Hassan II pour la Marche Verte (VIDEO)

Le peuple marocain célèbre, mercredi, le 44è anniversaire de la Marche Verte, une étape phare dans le processus du parachèvement de l'intégrité territoriale du Royaume.