Revivez les temps forts du Jazzablanca (VIDEOS)

Clap de fin pour la 14ème édition de Jazzablanca Festival, qui a fêté la musique dans toute sa diversité.

Du 2 au 7 juillet, le public a assisté à une multitude de spectacles flamboyants, d’artistes sincères et pleins d’humanité. Pendant 6 jours, Jazzablanca a réuni près de 79.000 festivaliers (plus de 65.000 personnes pour les 12 concerts de la scène BMCI et 14.000 pour les 40 concerts à l’Hippodrome Casa-Anfa). Le festival a offert une belle semaine d’été, fidèle à la musique live, aux découvertes musicales, à la joie de la mixité et des rencontres.

“It’s all about love”, ainsi ont clôturé les Al McKay’s Earth Wind & Fire Experience la sixième journée de la 14ème édition de Jazzablanca. Une phrase qui résume le Festival de Jazz et de Musiques Actuelles: un événement passionnant qui vise chaque année à faire découvrir des artistes des quatre coins du monde dans un cadre d’exception.

Al McKay’s Earth Wind & Fire Experience ont offert un concert aussi groovy qu’inspiré qui a fait danser le public avec des hits comme “Let’s groove”, “Boogie Wonderland” ou “Let’s gone”. Une clôture digne d’une scène Anfa qui a vécu de belles émotions pendant six jours, sublimée par des concerts en before et en after sur les scènes du Village Samsung, du Jazz Club et du Roof.

La révélation du Village Samsung ce dimanche est très certainement Adam Naas, le parisien d’origine marocaine qui a envouté le public avec son univers Dark Soul. Une présence et une voix ensorcelantes ont séduit les Jazzablancais. Une révélation musicale comme celle qu’il l’a précédé: la talentueuse Sarah Ariche et son répertoire à la fois Pop Jazz et Gharnati. Quand à la dernière partie de la soirée, des artistes de grands talents ont donné une belle dimension à la clôture du festival, avec le brillant Mehdi Nassouli et sa tagnaouite métissée, le tourbillon de folie de la formation marocaine Boundless Band porté par les musiciens de Hoba Hoba Spirit, à savoir le batteur Adil Hanine, le chanteur et percussionniste Othmane Hmimar et le bassiste Saad Bouidi. Quand à la scène électro Le Roof, elle a été animée par les mixes puissants et habités de Daox, le DJ marocain aux mains d’argent.

Anfa, scène mélomane

La scène Anfa, joliment rénovée, a accueilli durant 6 soirs des artistes d’une frénésie rare. Cette scène désormais en plein air a rayonné en ce mois de juillet et continue de porter à bouts de bras la magie de la musique live. Des ovnis de tout bord ont foulé la scène principale en commençant par les incroyables Franz Ferdinand qui ont donné le ton à une semaine riche en émotions. Quand Calypso Rose offrait une leçon de courage et de générosité, Micheal Kiwanuka jouait sur les émotions avec un Soul Folk habité, Metronomy contaminait l’audience de leurs sons Disco Pop authentiques avant de laisser place au maestro du Groove : Maceo Parker. Le saxophoniste de James Brown a offert un beau spectacle porté par de magnifiques musiciens dont le bassiste marocain : Mehdi Machouche qui a remplacé dignement un membre du groupe absent.

Perles musicales et découvertes sur des scènes en plein air : au Village Samsung, au Jazz Club, au Roof et à la scène gratuite BMCI.

Le Village Samsung, lieu de vie et de découvertes musicales, le Jazz Club en plein air, le Roof et la scène gratuite BMCI, ont permis à des artistes de trouver le chemin des cœurs d’un public fidèle. Des scènes authentiques, riches en moments marquants et en révélations. Les artistes marocains ont fait honneur à cette semaine musicale avec une diversité dans les propositions artistiques : entre le Jazz Soul du guitariste Taha El Hmidi, l’univers blues de Jy Blues, le Rock fusionné de la formation Rock- But, et la soul nationale de Slvy & Raad, la scène musicale nationale s’est invitée fièrement avec une belle force de proposition.

Le crooner du Jazz, Hugh Coltman, a apporté quant à lui un bout de la Nouvelles Orléans à Casablanca en laissant des traces fanfaresques sur son passage. Une belle présence féminine a sublimé la programmation de cette édition avec la sensualité à fleur de peau de Judi Jackson, et les rythmes effrénées des DJettes égyptienne et marocaine : Bosaina et Nuritsu.

De plus, la nouvelle scène dédiée aux musiques électroniques, Le Roof, a également fait le bonheur des fins de soirées de cette édition avec des Djs de renom tels que Daox, Khalil Ryahi, Terekke et Mr ID.

A la place des Nations Unies, sur la scène BMCI, quand les britanniques Atlantic Soul Orchestra ont envouté le public, l’afrobeat des vitaminés Coton d’Afrik & The Sailors et le groove des américains Hypnotic Brass Ensemble ont égayé les soirées d’été de Jazzablanca. De la même manière, Aziz Sahmaoui et son University of Gnawa a fait voyager un public venu en masse.

Jazzablanca, ce rendez-vous incontournable de l’été

Des instants de communion, de rencontres, des animations gratuites en journées, des moments d’émotions, des concerts ovationnées et une ambiance exceptionnelle dans l’immense espace en plein air du Village Samsung, Jazzablanca Festival réunit toutes les conditions pour confirmer à nouveau son positionnement d’événement incontournable de la ville de Casablanca.

La 14ème édition a apporté un vent de fraîcheur à la métropole. De jour comme de nuit, Jazzablanca offre un lieu de vie populaire, avec des espaces pour savourer une restauration variée dans un cadre en pleine verdure, des ateliers pour enfants, des masterclass, des conférences, tout en profitant de moments de musique privilégiés. Un festival dans lequel tout le monde se retrouve dans la diversité, la mixité, l’amour de la musique et du partage.

Pour sa 14ème édition, Jazzablanca a tenu toutes ses promesses. Cette réussite est le fruit d’une équipe de passionnés et de collaborateurs de l’agence Seven PM (producteur exécutif du festival), mais aussi du soutien et de la confiance de tous les sponsors, partenaires, autorités, ainsi que des médias, qui ont tous œuvré de manière déterminante à la réussite d’un festival unique en son genre.

K.B.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Diapo: Troisième jour de folie au Jazzablanca

Jeudi 4 juillet a vu défiler une belle brochette de talents. Du Village Samsung au Jazz Club en passant par la scène BMCI et la scène Anfa, la 14ème édition de Jazzablanca a offert une troisième soirée au supplément d’âme.