Rabat: Fathallah Sijilmassi présente son nouvel ouvrage

Fathallah Sijilmassi, secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée©DR

L’ancien Secrétaire-général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi, a présenté, ce jeudi à Rabat, son ouvrage “L’avenir de l’Europe est au Sud”, contribution académique à une analyse sur les paramètres actuels et en perspectives, des relations entre l’Union européenne et son environnement méditerranéen et africain.

Pour les besoins de ce livre, co-édité par L’Association euro-méditerranéenne des Economistes (EMEA), le Réseau euro-méditarréen des Etudes économistes (EMNES) et le Think Tank européen (CEPS), l’auteur a basé le raisonnement de son ouvrage sur deux points de départ principaux.

Il s’agit, a indiqué Sijilmassi, lors de la conférence au cours de laquelle il a présenté les grandes lignes de son écrit, d’un paradoxe où, d’un côté existe une relation contractuelle, intense et ancienne entre les deux rives de la Méditerranée, et de l’autre subsistent des écarts de développement qui continuent de s’accroître.

Ces écarts, a-t-il poursuivi, sont d’autant plus importants qu’il y a un monde qui évolue très vite, avec “des questions lourdes” tel que le chômage des jeunes, mais aussi les “grandes questions du moment” qui consistent, selon Sijilmassi, dans “les migrations et les mobilités, le changement climatique, la digitalisation et l’intelligence artificielle”.

S’attardant sur la question des institutions régionales et de leur rôle dans la résolution des grandes questions qui animent le contour méditerranéen, Sijilmassi appelle, dans son œuvre, à donner la priorité au contenu des institutions et à en identifier les actions, pour ainsi choisir l’institution au sein de laquelle l’on pourra “efficacement réaliser” sa stratégie.

Par ailleurs, l’ancien Secrétaire général de l’UpM a indiqué, dans une déclaration à la presse, relever dans plusieurs chapitres de l’ouvrage, “le rôle central” joué par le Maroc qui, sous l’impulsion du roi Mohammed VI, occupe “une place pionnière dans cette architecture globale” qui se dessine “Europe-Méditerranée-Afrique”, estimant que le modèle marocain est “un atout” qui permet de construire cet avenir sur des bases réelles et volontaires”, tout en donnant “un avenir ambitieux à la jeunesse de l’avenir”.

Cette conférence a été essentiellement marquée par la présence du président du Club diplomatique marocain, Taieb Chaoudri, qui a introduit le livre et son auteur à un public de personnalités politiques et de diplomates venus nombreux à cette présentation, mais également par la présence de Nouzha Chekrouni, qui est revenue très longuement sur le parcours de Sijilmassi.

M.D. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: la vidéo d’une Asiatique traitée de “Corona” suscite l’ire de la Toile

Une nouvelle vidéo a déclenché, ce mardi, un tollé sur les réseaux sociaux au Maroc.